Fdesouche

29/11/2022

MàJ : “Les institutions européennes se font le relais des idéologies qui menacent les principes mêmes qu’elles devraient protéger” selon F.-X. Bellamy

Ce n’est pas la 1ère fois que le Conseil économique et social européen (CESE) fait la promotion du hijab :

Le même visuel a été également publié fin 2021 sur Twitter et Instagram
Sur Instagram également

Qu’est-ce que le CESE ?

Le Comité économique et social européen (CESE) est un organe consultatif de l’UE qui se compose de représentants d’organisations de travailleurs et d’employeurs et d’autres groupes d’intérêts. Il transmet des avis sur des questions européennes à la Commission, au Conseil de l’UE et au Parlement européen et sert ainsi de lien entre les instances de décision et les citoyens de l’UE.

Que fait le CESE?

Il permet aux groupes d’intérêts d’exprimer leur avis sur des propositions législatives de l’UE. Il poursuit trois grandes missions:

  • veiller à ce que la politique et la législation de l’UE soient adaptées à la situation économique et sociale en recherchant un consensus favorable à l’intérêt général;
  • encourager le développement d’une UE participative en permettant aux organisations de travailleurs et d’employeurs et à d’autres groupes d’intérêts d’exprimer leur avis, et établir un dialogue avec eux;
  • promouvoir les valeurs de l’intégration européenne et faire progresser la démocratie participative et le rôle des organisations de la société civile.

Composition

Les membres du CESE représentent la diversité des organisations de la société civile dans toute l’Europe, y compris les entreprises, les syndicats et d’autres groupes d’intérêt. Ils sont désignés par les États membres et nommés par le Conseil de l’UE pour un mandat renouvelable de cinq ans. Le nombre de membres par pays dépend de la taille de la population de chaque pays.

Union européenne – Organe de l’UE – CESE


26/11/2022

MàJ : La polémique s’étend en Italie

[…] Dans le souci de paraître le plus politiquement correct possible, parmi des personnes de toutes les couleurs et de tous les sexes, on voit cependant apparaître ici et là (au moins six fois) des filles portant un foulard, un symbole religieux bien défini et pas tout à fait innocent. S’ils avaient au moins filmé un juif portant une kippa, un sikh portant un turban et un chrétien allumant un cierge à l’église, nous aurions peut-être fermé les yeux, par respect pour les religions, pour toutes les religions. Mais à bien y réfléchir, nous n’aurions pas fermé les yeux même à ce moment-là, car précisément ces jours-ci, en Iran, des milliers de jeunes filles descendent dans la rue pour protester contre cette imposition humiliante qui, depuis plus de deux mois, est non seulement odieuse, mais est aussi devenue un symbole de mort et de violence. […]

Iran, pendant que des gens meurent à Téhéran, l’Europe fait la promotion du voile, Libero Quotidiano

L’Europe inclusive avec le voile. Tempête sur les publicités “islamistes” de l’UE

L’hypocrisie de la Commission européenne : elle défend – en paroles – les femmes iraniennes qui protestent depuis des mois contre le régime et promeut ensuite le port du hijab à l’aide de vidéos promotionnelles.

[…]Pas plus tard que le mois dernier, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé la décision de l’UE de “sanctionner des individus et des entités pour leur rôle dans la mort de Mahsa Amini et la violence infligée au peuple iranien. Nous soutenons les femmes courageuses d’Iran. En outre, le soutien de l’Iran à la guerre de la Russie contre l’Ukraine recevra une réponse claire de l’UE”. Désormais, c’est l’Europe elle-même qui rend hommage au voile et en fait la promotion, chez elle, dans une vidéo institutionnelle.

[…]La députée européenne de la Ligue, Silvia Sardone, attaque les initiatives de l’UE. En Iran, souligne-t-elle dans une note, “les femmes manifestent pour réclamer la liberté et s’opposer à l’imposition du voile islamique. En Europe, le voile continue d’être promu comme un symbole de liberté et de diversité. Incroyable mais vrai ! À l’occasion de la fin de l’Année européenne de la jeunesse, le Comité économique et social européen a publié une vidéo de remerciement. Dans la vidéo, des filles portant le foulard islamique apparaissent pas moins de six fois, témoignant de l’importance de la diversité dans la jeunesse européenne. Un non-sens idéologique total, étant donné que l’Union européenne exprime, évidemment seulement en paroles, de la sympathie pour les femmes iraniennes qui protestent contre le voile comme “instrument d’oppression”.

[…] Au sein de la Ligue, dit-elle, “sur ce point, nous sommes très clairs : l’Union européenne doit cesser de promouvoir un modèle de femme portant le voile de manière positive afin de ne pas contrarier les communautés islamiques les plus traditionalistes. C’est une erreur dans une Europe qui ne doit pas trahir ses propres valeurs et son histoire. En même temps, et surtout maintenant, réaliser ce type de communication est une véritable gifle pour les femmes iraniennes qui se battent précisément pour éviter les violences, les abus et les impositions, souvent liés précisément au “voile islamique”.

Il Giornale


23/11/2022

MàJ : François-Xavier Bellamy demande son retrait

La campagne de l’UE avec Extinction Rebellion :


21/11/2022

Un clip de l’UE pour l’Année européenne de la jeunesse affiche pas moins de 6 femmes portant un hijab, seul signe religieux ostensible

En lien :

4/10/2022 (source) :

Le même visuel a été également publié fin 2021 sur Twitter et Instagram
Sur Instagram également

Fdesouche sur les réseaux sociaux