Fdesouche

Égalité entre les femmes et les hommes: l’UE prolonge la durée du plan d’action sur l’égalité des sexes dans l’action extérieure afin de s’appuyer sur ses réalisations en vue d’un monde égalitaire entre les femmes et les hommes

Un rapport à mi-parcours conjoint de la Commission européenne et du Service européen pour l’action extérieure sur la mise en œuvre du plan d’action de l’UE sur l’égalité des sexes (GAP III) qui vient d’être publié a conclu que, au cours de la période 2021-2022, durant les premières années de mise en œuvre du nouveau GAP III, l’Union européenne a engagé 22,4 milliards d’euros pour contribuer à la construction d’un monde plus égalitaire entre les femmes et les hommes. Dans le cadre de l’approche «Équipe Europe», l’UE a aidé les pays partenaires et la société civile à améliorer l’égalité entre les hommes et les femmes, avec des résultats transformateurs, notamment une meilleure protection des femmes et des filles contre la violence fondée sur le genre, une participation accrue à la vie publique et politique, un meilleur accès à l’éducation, à la santé et à la protection sociale et l’émancipation économique.

Afin de tirer parti de ces réalisations, l’UE prolonge la durée du plan d’action sur l’égalité des sexes visant à parvenir à un monde égalitaire, reportant à 2027 la fin du plan qui était fixée à 2025.

Trois ans depuis le lancement du plan d’action sur l’égalité des sexes

Dans de nombreuses parties du monde, les droits des femmes et des filles ont été menacés, réduits ou totalement supprimés, ce qui a constitué un retour en arrière considérable par rapport aux progrès importants remportés au fil des décennies. Depuis son adoption en novembre 2020, le troisième plan d’action sur l’égalité des sexes a donc placé les droits de l’homme et l’émancipation, en particulier des femmes et des filles, au premier rang des priorités extérieures de l’UE, conformément aux objectifs de développement durable et aux autres engagements internationaux.

Le pourcentage de nouvelles actions extérieures ayant pour objectif principal ou significatif l’égalité entre les hommes et les femmes est passé de 64,71 % en 2019, avant l’adoption du GAP III, à 72 % en 2022, ce qui constitue une progression vers l’objectif de 85 % d’ici à 2025. Le financement de l’UE consacré à l’égalité entre les hommes et les femmes et à l’émancipation des femmes en tant qu’objectifs stratégiques est passé de quelque 9 milliards d’euros en 2021 à 13 milliards d’euros en 2022. La stratégie «Global Gateway», publiée en décembre 2021, renforcera encore l’égalité entre les femmes et les hommes en intégrant les objectifs du GAP III.

En 2022, l’égalité entre les hommes et les femmes figurait à l’ordre du jour des dialogues politiques, des dialogues en matière de sécurité et/ou de droits de l’homme entre l’UE et quelque 100 pays partenaires. Avec 33 pays, les dialogues ont porté exclusivement sur l’égalité entre les femmes et les hommes. En outre, les délégations de l’UE ont mis en place 131 plans nationaux de mise en œuvre adaptant le plan d’action sur l’égalité des sexes au contexte local, renforçant ainsi l’approche «Équipe Europe» de l’UE et de ses États membres.

Au niveau mondial, l’UE et ses États membres ont collaboré avec les Nations unies et ont porté des résolutions au sein de cette organisation visant à lutter contre la violence envers les femmes, à contribuer à la Commission de la condition de la femme, à accroire la participation politique et citoyenne des femmes et des filles, à renforcer le soutien aux organisations de défense des droits de la femme et à promouvoir les perspectives de genre dans la prise de décision en matière de climat et de numérique. Dans un contexte des changements alarmants en matière de sécurité et de conflits et de luttes de pouvoir géopolitiques, la mise en œuvre du programme en faveur des femmes, de la paix et de la sécurité et l’engagement à intégrer la perspective de genre en vue d’apporter une réponse efficace à ces menaces pour la sécurité sont encore plus importants.

Contexte

Le plan d’action sur l’égalité des sexes est la stratégie ambitieuse de l’UE visant à contribuer aux objectifs de développement durable (ODD), en particulier à l’ODD 5, en accélérant les progrès en matière d’égalité entre les hommes et les femmes et d’émancipation des femmes en tant que priorité de toutes les politiques et actions extérieures de l’UE, y compris en tant que priorité de la stratégie «Global Gateway». Il vise à donner aux femmes et aux filles, dans toute leur diversité, les moyens de participer à la vie sociale, économique et politique sur un pied d’égalité, et de pouvoir participer à tous les processus décisionnels, dans toutes les sphères publique et privée.  

Dans un contexte mondial difficile, l’UE réitère son engagement envers les objectifs politiques et stratégiques du plan d’action sur l’égalité des sexes et renforcera encore son impact en modifiant sa durée, initialement prévue pour la période 2021-2025, pour la prolonger jusqu’à la fin de l’actuel cadre financier pluriannuel en 2027.

L’UE continuera d’améliorer l’intégration de la dimension de genre, d’accroître les actions et les financements axés sur l’égalité entre les hommes et les femmes et de veiller à ce que toutes les initiatives «Global Gateway» et «Équipe Europe» fassent l’objet d’un examen responsable des questions d’égalité entre les hommes et les femmes. L’analyse de genre et la collecte de données sont essentielles pour mener des politiques ciblées et un suivi des résultats. L’UE continuera également d’intensifier ses efforts pour faire en sorte que l’aide humanitaire financée par l’UE réponde de manière adéquate aux besoins des femmes, des filles, des hommes et des garçons.

Commission européenne

Le voile islamique dans la communication de l’UE depuis juillet 2021 :

4/10/2022 (source) :

Le même visuel a été également publié fin 2021 sur Twitter et Instagram
Sur Instagram également

Fdesouche sur les réseaux sociaux