Fdesouche

28/11/2022

Question de l’eurodéputé Jorge Buxadé (VOX/ECR) à la Commission européenne :

Le 21 septembre, le compte Twitter de la Commission européenne @EUErasmusPlus a utilisé l’image d’une très jeune fille portant un foulard islamique pour illustrer le Prix européen de l’enseignement innovant. Au même moment, le peuple iranien descend dans la rue pour protester contre le meurtre d’une jeune femme de 22 ans par la police pour ne pas avoir porté le voile. Ce tweet semble avoir été supprimé, mais il est toujours disponible dans sa version archivée. Ce n’est pas la première fois que la Commission européenne normalise l’assujettissement des femmes dans ses communications.

Compte tenu de ce qui précède, je pose les questions suivantes :

  1. La suppression de ce tweet était-elle accidentelle ou délibérée ? Si c’est délibéré, quelle a été la raison de cette décision ?
  2. La Commission estime-t-elle que l’imposition du foulard islamique aux femmes, en particulier aux jeunes filles, est conforme aux “valeurs européennes” ?

Question n°E-003222/2022 du 28 septembre 2022 de Jorge Buxadé

Réponse de Mariya Gabriel (PPE), Commissaire à l’innovation, la recherche, la culture, l’éducation, et la jeunesse au nom de la Commission :

Le tweet de la campagne du Prix européen de l’enseignement innovant auquel vous faites référence a été délibérément supprimé. Le tweet contenait une image, tirée d’une base de données d’images existante, qui n’était pas initialement destinée à être utilisée pour cette campagne, il a donc été décidé d’utiliser un autre élément visuel.

Les questions relatives au port de vêtements à connotation religieuse dans la sphère publique relèvent de la compétence des États membres et sont soumises au contrôle juridictionnel des tribunaux nationaux.

La Commission encourage l’inclusion, la diversité et l’unité au sein de l’Union.

Réponse du 25 novembre 2022 de Mme Gabriel au nom de la Commission


07/10/2022

MàJ : Désormais, le cabinet d’Ursula von der Leyen exercera un “contrôle politique” avant diffusion.

C’est la bourde de trop ! La Commission européenne a été secouée par la diffusion par ses services d’un visuel mettant en scène une fillette voilée pour la promotion du programme européen Erasmus+. « Une erreur administrative », a-t-elle plaidé à la suite de la bronca générale. Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission, a décidé qu’à l’avenir la publication des visuels de l’institution devra être soumise à un « contrôle politique ». C’est le cabinet de la présidente qui validera les images promouvant l’action de la Commission.

En clair, cela signifie qu’Ursula von der Leyen ne peut plus faire confiance à ses services.

Le Point


01/10/2022

MàJ : Pour la Commission “c’était une erreur administrative de l’associer à cette campagne”

[…]Interrogé par Marianne, le porte-parolat de la Commission européenne explique qu’il s’agit d’une « erreur administrative ».

« L’image a été prise dans de bases de données d’images existantes, mais c’était une erreur administrative de l’associer à cette campagne. C’est pourquoi un autre visuel a été utilisé », a expliqué la Commission à Marianne

Une version confirmée par la députée européenne Renew Europe (dont font partie les députés européens du parti présidentiel) Laurence Farreng, qui s’est émue au nom de la délégation française de l’utilisation de cette image. « J’ai découvert ce visuel lorsqu’il a été repris par tous les comptes de la mouvance eurosceptique. Je l’ai vu sur le compte de Marine Le Pen et celui d’Éric Zemmour. Les bras m’en sont tombés », nous explique-t-elle.

Immédiatement, la députée contacte le cabinet de la commissaire à l’Éducation, à la Culture, au Multilinguisme et à la Jeunesse, la Bulgare Mariya Gabriel. « Ils m’ont dit que c’était un loupé absolu, qu’il s’agissait d’une initiative prise par un membre de la direction générale, donc de l’administration. La commissaire était très remontée, car ça a été validé par l’administration sans son accord politique. » Selon l’élue, la diffusion du visuel « a suscité un émoi et une réaction immédiate » au sein du cabinet de Maryia Gabriel.

Une réaction ? « Des mesures ont été prises pour valider un autre circuit décisionnel concernant ce type de campagne. J’ai eu l’engagement du cabinet de la commissaire sur ce sujet, j’ai aussi fait un mail aux membres du programme Erasmus+ pour m’indigner de la diffusion du visuel sur leurs réseaux sociaux. » À ce jour, la députée européenne n’a reçu aucune réponse […]

Marianne


29/09/2022

MàJ : Edito de Mathieu Bock-Côté dans Face à l’info

Edito de Mathieu Bock-Côté à partir de 4:36

28/09/2022

MàJ : “Cette affiche aurait très bien pu être présentée par des Frères musulmans”

Afin de promouvoir le Prix européen de l’enseignement innovant, la Commission européenne a récemment illustré l’une de ses affiches avec une enfant portant le hijab. Un choix contesté, qui n’a pas tardé à faire réagir.

[…]

Une séquence qui intervient alors que des milliers de personnes protestent depuis plusieurs jours en Iran pour annuler l’obligation du port du hijab, après la mort d’une jeune femme détenue par la police. 

Interrogé sur CNEWS, Naëm Bestandji, militant laïc et auteur du livre «Le linceul du féminisme», estime que cette affiche «valide l’outil politique de prédilection des islamistes» et qu’«elle aurait très bien pu être présentée par le mouvement des Frères musulmans». […]

CNEWS


22/09/2022

MàJ : Les cadres de la droite reprennent notre info

Les cadres de la droite…

… et Nathalie Loiseau


21/09/2022

La Commission européenne met en scène une fillette voilée dans sa communication pour le Prix européen de l’enseignement innovant (MàJ : Tweet supprimé / archive disponible)

https://twitter.com/EUErasmusPlus/status/1572480754923216897

Archive

https://twitter.com/ErasmusplusFR/status/1572500809975468032

Archive

La photo d’illustration provient de la catégorie “8-9 ans” d’une banque d’images

Le 15 septembre 2022, la Commission européenne avait publié un autre visuel intégrant une jeune femme voilée :

Facebook Erasmus+ / Boulevard Voltaire

En lien :

4/10/2022 (source) :

Le même visuel a été également publié fin 2021 sur Twitter et Instagram
Sur Instagram également

Fdesouche sur les réseaux sociaux