Fdesouche

20/10/22

Vote par appel nominatif de l’amendement :

Vote par appel nominal – Session du 18 octobre 2022 – Parlement européen


19/10/22

L’amendement visant à interdire que la Commission européenne finance de nouvelles campagnes promouvant le hijab a été adopté par le Parlement européen. Le FEMYSO dénonce un “ciblage direct des musulmans”

Contenu de l’amendement proposé :

10 bis. se dit vivement préoccupé par le fait que la Commission ait récemment financé ou cofinancé des campagnes de promotion du voile, affirmant par exemple que «la liberté est dans le hijab»; souligne que le budget de l’Union ne doit plus financer de future campagne susceptible de promouvoir le voile, banalisant de manière indirecte le port du voile obligatoire;

Amendement 49 au Budget général de l’UE pour l’exercice 2023

Texte final adopté (suppression de la promotion passive) :

se dit vivement préoccupé par le fait que la Commission ait récemment financé ou cofinancé des campagnes de promotion du voile, affirmant par exemple que «la liberté est dans le hijab»; souligne que le budget de l’Union ne doit plus financer de future campagne susceptible de promouvoir le voile;

Budget général de l’UE 2023: Amendements et procédure législative / Texte final adopté

Réaction de Hande Taner, présidente du FEMYSO :

Traduction :
Un développement incroyable dans l’UE : Le rapport budgétaire officiel UE2023 comprend des articles interdisant l’apparence visible du droit de choisir (le hijab) et rendant suspectes les ONG ayant un fondement islamique. C’est un ciblage direct des musulmans et un retour en arrière très dangereux des valeurs de l’UE !

Merci @samiraraf d’avoir voté contre. Je demande des comptes, des explications et des actions pour revenir sur ces articles de @vonderleyen @VeraJourova @helenadalli. Une violation flagrante de nos précieuses valeurs d’égalité, de dignité humaine, de liberté de religion, de liberté d’expression.

11/10/2022

MàJ : Le groupe Renew (Renaissance ex-LREM) s’y est également opposé

La séquence a beaucoup fait réagir. À l’occasion d’une résolution du Parlement européen soutenant la mobilisation des femmes iraniennes, le député européen François-Xavier Bellamy a proposé jeudi 6 octobre dernier le vote d’un amendement demandant que les institutions européennes ne financent plus de campagne qui pourrait promouvoir le voile islamique. (…) . Marianne s’est entretenu avec lui. […]

Pourquoi avoir choisi un amendement oral ?

J’ai d’abord proposé avec mon collègue Arnaud Danjean d’ajouter ce paragraphe lorsque nous avons travaillé la semaine dernière sur le projet de résolution. Notre groupe nous a soutenus, mais les groupes de gauche, notamment celui des députés européens de la France insoumise, des écologistes et des socialistes, s’y sont opposés. Plus surprenant : le groupe Renew, auquel appartiennent les députés européens de la majorité présidentielle, s’y est également opposé. Nous n’avions donc plus de majorité pour pouvoir faire ajouter ce paragraphe. D’où l’amendement oral.

Que disait-il exactement ?

Que le Parlement européen « exprime sa consternation et sa vive préoccupation quant au fait que la Commission européenne ait pu financer ou cofinancer, directement ou indirectement, des campagnes banalisant le port du voile islamique, en particulier pour des enfants ; note que la Commission européenne a récemment fait retirer un visuel de ce type ; demande instamment que les institutions européennes ne financent ou ne cofinancent plus à l’avenir de campagne pouvant faire la promotion du hijab islamique, telle que la campagne “WE CAN for human rights speech” du Conseil de l’Europe, co-financée par la Commission européenne indiquant “Beauty is in diversity as freedom is in hijab” (“la beauté se trouve dans la diversité comme la liberté dans le hijab”) ; »

[…]

Nous allons bien sûr maintenir la pression jusqu’à arriver à une décision claire. Beaucoup de nos collègues découvrent enfin ce qui se passe. Quand je suis intervenu en plénière dans le débat sur l’Iran, deux jours avant l’amendement, j’avais déjà mentionné ces campagnes : au moment où je me suis rassis, trois collègues de mon groupe sont venus me voir, ils n’y croyaient pas. Je leur ai montré les photos des visuels : ils étaient sidérés. La commission doit savoir qu’on va revenir encore et encore, et nos collègues de gauche et les verts peuvent être certains qu’on ne lâchera pas ce sujet. Qu’ils n’espèrent pas se reposer pour avoir réussi à nous bloquer une fois ! L’enjeu est trop important. Je ne m’estime pas vaincu pour si peu.

Marianne


06/10/2022

Les eurodéputés des groupes S&D (PS), la Gauche (LFI) et les Verts/ALE (EELV) ont empêché que soit soumis au vote un amendement visant à interdire à la Commission qu’elle finance de nouvelles campagnes pour promouvoir le hijab

À la lumière des événements en Iran, l’eurodéputé entendait empêcher l’institution bruxelloise de plaider à nouveau pour le port du hijab islamique dans ses futures campagnes de communication. La gauche et les écologistes s’y sont opposés.

(…) L’eurodéputé de droite (LR/PPE) François-Xavier Bellamy a ainsi proposé, le 6 octobre dernier, un amendement dont l’objectif était d’interdire le financement par les institutions européennes de campagnes qui pourraient «promouvoir le hijab». Une publicité rendue d’autant plus «injustifiable», selon le parlementaire européen, «à l’heure où tant de femmes en Iran et dans le monde risquent leur vie, sont tuées parce qu’elles résistent à l’oppression qui leur est imposée». Et d’ajouter : «Le message de l’Europe ne peut consister à leur répondre : “Apporter de la joie, accepter le hijab”.»

L’eurodéputé a eu recours à la procédure d’un amendement oral. Or, ainsi que le stipule le règlement du Parlement européen, «si au moins 40 députés s’y opposent, l’amendement oral ne peut être pris en considération». Ce qu’il s’est précisément passé jeudi en séance. Sur Twitter, François-Xavier Bellamy a regretté : «La gauche et les Verts ont empêché que cet amendement soit mis aux voix… La complicité avec l’islamisme, à visage découvert.» Les images montrent en effet que la majorité des parlementaires s’étant opposés à sa proposition étaient issus du groupe Europe Écologie-Les Verts et du groupe «Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates».

Le Figaro

Amendement proposé :

“Le Parlement européen exprime sa profonde préoccupation quant au fait que la Commission a récemment financé ou cofinancé, des campagnes promouvant le voile islamique, affirmant par exemple que “la liberté est dans le hijab”; souligne que les institutions européennes ne doivent financer aucune future campagne qui pourrait promouvoir le hijab”

Résolution adoptée sur la mort de Mahsa Jina Amini et la répression des manifestants pour les droits des femmes en Iran

En lien :

4/10/2022 (source) :

Le même visuel a été également publié fin 2021 sur Twitter et Instagram
Sur Instagram également

Fdesouche sur les réseaux sociaux