Fdesouche
Traduction :

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, Masha Amini, Hadis Najafi, Roshana et qui sait combien d’autres noms ont échappé aux gros titres ces derniers jours.
Mais combien de femmes devront encore mourir avant que l’Europe ne prenne une position ferme contre le régime fondamentaliste de Téhéran et contre le processus d’islamisation de l’Europe ?
Le moment est venu pour Bruxelles de sortir de son ambiguïté. Si elle veut vraiment se montrer solidaire de ces femmes qui se battent et meurent aujourd’hui pour protester contre le hijab, elle ne peut pas dépenser des millions d’euros pour propager en Europe l’usage du voile ou des modèles sociaux contre lesquels ces femmes se rebellent aujourd’hui courageusement au cri de femme, de vie et de liberté.
Bruxelles ne peut pas trahir la confiance de ces femmes qui fuient et se réfugient en Occident, où elles pensent pouvoir vivre libres de tout assujettissement comme Samam.
Plus que jamais, nous avons le devoir de défendre fermement nos valeurs européennes, afin que ce qui se passe aujourd’hui dans un pays apparemment lointain ne soit pas une anticipation dramatique de notre avenir

Parlement européen, débats parlementaires du 4 octobre 2022

En lien :

4/10/2022 (source) :

Le même visuel a été également publié fin 2021 sur Twitter et Instagram
Sur Instagram également

Fdesouche sur les réseaux sociaux