Fdesouche

Grève des employés LGBT de Netflix qui accusent le dernier spectacle du célèbre humoriste américain Dave Chappelle de transphobie (MàJ : Il répond)

27/10/2021

La réponse de Dave Chappelle :

Vous dites que vous voulez un environnement de travail sûr chez Netflix ? Eh bien, il semblerait que je suis le seul à ne plus pouvoir venir au travail désormais. Je ne me soumettrai à aucun ordre.


20/10/2021

Résumé de l’affaire :


Des manifestants en colère se rassemblent devant Netflix à Los Angeles, à propos du nouveau spectacle de Dave Chappelle :

Le rassemblement a attiré des contre-manifestants, dont un qui a été poussé et invité à quitter les lieux (NYT)

Des contre-manifestants avec des pancartes disant « Les blagues sont drôles » :


Pour Netflix, la situation est inédite : plusieurs dizaines de salariés ont appelé leurs collègues à un mouvement de grève, mercredi 20 octobre, pour demander l’arrêt de la diffusion du seul-en-scène de l’humoriste américain Dave Chappelle, intitulé The Closer et mis en ligne sur la plate-forme de streaming au début du mois.

Le groupe américain a dépensé 24,1 millions de dollars (20,7 millions d’euros) pour produire en exclusivité le one-man-show de soixante-douze minutes, dernier d’une série de six que Dave Chappelle a commencée en 2017. Plus de dix millions de visionnages avaient été comptabilisés par Netflix dix jours après la sortie du programme, approuvé à 95 % par le vote des internautes sur le site agrégateurs de critiques Rotten Tomatoes.

Le Monde


16/10/2021

Des employés de Netflix aux États-Unis prévoient de se mettre en grève la semaine prochaine afin de protester contre le spectacle jugé transphobe du célèbre humoriste Dave Chappelle, que le géant mondial du streaming héberge, a rapporté la presse américaine ce jeudi 14 octobre.

Dans son spectacle “The Closer”, l’humoriste de stand-up affirme que “le genre est un fait”, et critique ce qu’il considère comme une trop grande susceptibilité au sein de la communauté trans. Le monologue a été condamné par plusieurs associations de défense des droits LGBT.

Une note circulant parmi un groupe d’employés transgenres de Netflix cette semaine accuse l’entreprise “d’avoir publié de manière répétée du contenu qui nuit à la communauté trans et d’avoir échoué continuellement à créer du contenu qui représente et encourage le contenu trans”, selon le site The Verge. Le débrayage, initié par des employés trans qui seront rejoints par d’autres salariés qui les soutiennent au sein de l’entreprise, serait prévu pour mercredi.

HuffPost


13/10/2021

«Les comédiens ont la responsabilité de ne pas être prudents. Parfois, la chose la plus drôle à dire est méchante. Souvenez-vous-en: je ne le dis pas pour être méchant, je le dis parce que c’est drôle.» Dans le premier teaser de The Closer, le dernier spectacle de Dave Chappelle, Netflix semblait déjà faire du damage control. Aussitôt présenté au public, le show a été accusé de transphobie. «Ils ont cancel J. K. Rowling, mon Dieu. Elle dit que le genre est un fait. La communauté trans est en colère, ses membres la traitent de “TERF”… Je suis team TERF!», s’exclame l’humoriste sur scène. «TERF» est l’acronyme de Trans-exclusionary radical feminist, appliqué, explique Wikipedia «par des militantes trans à des féministes qui estiment que les luttes trans invisibilisent les luttes pour les droits des femmes, ce qui pour les premières relèverait de positionnements essentialistes et transphobes».

La sortie de Chapelle n’a pas causé de réaction qu’au sein du public, mais aussi dans les rangs de Netflix. Sur Twitter, une ingénieure du service de streaming, Terra Fidel, a dénoncé une « attaque contre la communauté trans, et contre la légitimité même de la condition trans ». Peu de temps après, révèle The Verge, Fidel a été suspendue de son poste dans l’entreprise. Netflix assure que cette sanction n’a rien à voir avec son tweet viral. Au contraire, un porte-parole assure: «Nos employés sont encouragés à être ouvertement en désaccord».

Pas touche aux superstars

Field et ses deux collègues ont été suspendus après avoir essayé de participer à une réunion virtuelle de cadres de Netflix alors qu’ils n’y étaient pas invités. Pour tenter de calmer le jeu, Ted Sarandos, le PDG de l’entreprise, a envoyé un mémo à ses équipes où il explique: «Nous n’autorisons pas les titres faits qui encouragent les discours haineux ou incitent à la violence. Nous estimons que The Closer ne franchit pas cette ligne.»

[…]

Korii


Fdesouche sur les réseaux sociaux