Fdesouche

27/10/2021

Le Président, Mesdames et Messieurs de la cour,

Je me nomme Patrick Jardin, je suis veuf depuis juin 2004 et je suis le papa de Nathalie Jardin qui était ingénieur lumière au Bataclan bien que la direction du Bataclan m’ait affirmé que ce soir-là Nathalie ne travaillait pas… En fait d’après de nombreux témoignages, elle avait réglé ses projecteurs et durant la première partie était partie boire un verre au bar l’Opéra Rock situé à côté du Bataclan, laissant les manettes à son assistant. Quand elle a entendu les premiers coups de feu et contre l’avis du patron de ce bar qui fermait son volet roulant, elle a voulu rejoindre son poste ; ses dernières paroles ont été « il faut que j’y aille, je ne peux pas laisser mes potes dans la merde ». J’aurais tellement aimé qu’elle n’ait pas ce courage ce soir-là…

Ma fille a été assassinée le 13/11/2015 par ce qu’il convient d’appeler non pas des êtres humains mais des monstres ET JE RESTE POLI  pour ne pas choquer maître Ronen et maître Vettes, avocats d’Abdeslam. Oui des monstres, mais ma qualité de père de victime me permet, je pense, de les traiter de cette façon vu les atrocités qu’ils ont commises et que les différents témoins entendus depuis le début de ce procès nous ont rapportées ! À ce sujet j’ai un peu honte de venir témoigner aujourd’hui car moi, effectivement, j’ai perdu ma fille mais d’autres victimes ont souffert et souffrent encore peut-être plus que moi, encore que je ne pense pas qu’il y ait une échelle graduée pour mesurer l’horreur que nous avons subie… Ils se disent combattants… Si la situation n’était pas aussi dramatique, je dirais qu’ils sont risibles, car combattre signifie qu’il y a un combattant en face de soi. Or, ce soir-là, c’est à des gens sans défenses et désarmés qu’ils se sont attaqués. Je n’appelle pas ça des combattants, ce sont juste des lâches et surtout indignes d’être appelées des hommes.

(…)

La suite sur Riposte Laïque.

26/10/2021

Témoignage de Patrick Jardin :

Source du sondage : IFOP.


Plus tôt, dans la journée, dialogue entre Hacène et Abdeslam :

En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux