Fdesouche

Sondage Complet :

118468-Rapport


Extraits :


Cliquez pour agrandir

Un an après la décapitation de Samuel Paty, notre enquête Ifop le montre, le regard des 18-30 ans sur cet attentat islamiste reste ambigu. S’ils se déclarent « choqués », un sur cinq refuse de valider la démarche pédagogique du professeur.

Où en sommes-nous, un an après l’innommable ? Alors que la France s’apprête à honorer la mémoire du professeur Samuel Paty, décapité le 16 octobre 2020 dans une rue voisine de son collège du Bois-d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, nous avons cherché à mesurer la trace que cet attentat avait laissée dans l’esprit et les convictions des jeunes Français qui ont aujourd’hui entre 18 et 30 ans.

[…]

Marianne


Fdesouche sur les réseaux sociaux