Fdesouche

La Catalogne accueillera les mineurs marocains arrivés en masse à Ceuta ces derniers jours et bloqués dans la ville, a annoncé vendredi, Pere Aragonès (gauche républicaine indépendantiste), le nouveau président élu de la Generalitat.

Publicité

 « C’est ça la solidarité. Face à la haine, la conscience humanitaire ». Ainsi s’exprimait Père Aragonès, lors du débat d’investiture à la présidence de la Generalitat, en réponse aux propos d’Ignacio Garriga, le député du parti d’extrême droite Vox, qui dans une intervention précédente, qualifiait la crise de Ceuta « d’invasion orchestrée par le Maroc », affirmant ainsi son opposition farouche à « la volonté d’accueillir ceux que le Maroc a utilisés comme bélier humain ».

« La lutte contre les inégalités est un impératif moral », a déclaré en outre Aragonès, assurant d’ores et déjà qu’il défendra « les valeurs républicaines à l’assemblée ». « Le défi de la politique est de réduire les inégalités, les injustices et la misère pour combattre la haine et l’extrême droite. Ils ne passeront pas. », a-t-il ajouté.

« Nous sommes passés, nous passerons et tôt ou tard, nous vous délogerons de toutes les institutions de la Catalogne », a répliqué Garriga qui accuse Aragonès d’être un complice du Maroc.

bladi


Fdesouche sur les réseaux sociaux