Fdesouche

Quelques jours après l’arrivée massive de migrants, l’enclave espagnole de Ceuta se dit incapable d’apporter seule l’aide à plus de 1500 mineurs.

[…]

Nombre d’entre eux errent dans les rues. L’une des membres du gouvernement de cette ville autonome, María Isabel Deu, a déclaré vendredi à la presse que le nombre de migrants arrivés depuis lundi matin était compris “entre 8000 et 10 000”. “Il semble que 6600 sont repartis pour le Maroc”, ajoutait-elle.

Des responsables gouvernementaux avaient estimé que parmi les migrants arrivés, environ 1500 avaient moins de 18 ans, mais María Isabel Deu a assuré que la municipalité ne pouvait confirmer ce chiffre. A cela s’ajoute la difficulté, dans ce genre de situation, de déterminer l’âge exact des jeunes migrants.

[…]

Depuis, 200 mineurs non accompagnés qui se trouvaient déjà hébergés à Ceuta ont été répartis dans diverses régions d’Espagne afin de faire de la place pour les nouveaux arrivants. Les ONG disent être elles aussi dépassées par l’étendue des besoins à Ceuta. “Aucune ONG, ni l’Etat espagnol, ni aucun Etat européen ne pourrait faire face à cette quantité de personnes”, affirme Abdessalam Mohammed Hussein, responsable de l’ONG locale “Alas Protectoral” (Ailes protectrices). Les équipes de secours, comme celles de la Croix-Rouge, sont donc débordées, comme l’explique France 24.

[…]

Mais les choses ne sont pas si simples, car la loi interdit qu’un mineur soit renvoyé dans le pays d’où il vient sans que sa situation soit évaluée avec soin. “Renvoyer des enfants n’est pas légal et ne peut pas être toléré”, avertit Ricardo Ibarra, responsable d’une association qui regroupe des ONG dans le domaine de la défense des droits des enfants. Il dit craindre que certains jeunes soient refoulés sans bénéficier des protections prévues par la loi.

[…]

L’Express / AFP


Fdesouche sur les réseaux sociaux