Fdesouche
[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xb4o5f_sarkozy-devenir-francais_news[/dailymotion]

A quelques mois des régionales, Nicolas Sarkozy a, dans un discours inattendu, apporté jeudi dans la Drôme sa “contribution” au “nécessaire” débat sur l’identité nationale, contesté par une gauche qu’il a accusée d’avoir “peur”.

Publicité

Le thème du déplacement était l’agriculture mais, à la Chapelle-en-Vercors, lieu emblématique de la Résistance, le président, en baisse dans les sondages, a renoué avec un thème phare sa campagne électorale victorieuse de 2007, qui avait amené à lui des électeurs frontistes.

Elu de la Drôme, le ministre de l’Immigration, Eric Besson, qui a lancé le débat sur l’identité nationale le 2 novembre, était à ses côtés.

“Honneur”, “patrie”, “fierté d’être français”, “identité plurielle”, “métissage” (“ce mot ne me fait pas peur”, a-t-il souligné), “mérite”, “laïcité”: M. Sarkozy s’est livré à un plaidoyer passionné de la France, celle qui “accepte de vibrer avec le souvenir du sacre de Reims et d’être émue par le récit de la fête de la Fédération”, a-t-il lancé, reprenant les mots de l’historien Marc Bloch, fusillé par les nazis et auquel il a rendu hommage.

L’Elysée avait annoncé un déplacement présidentiel sur “les thèmes du soutien à l’agriculture et de l’avenir des territoires ruraux”. Les ministre et secrétaire d’Etat concernés étaient d’ailleurs présents (Bruno Le Maire, Michel Mercier).

Mais après une visite dans une exploitation agricole et une rencontre à huis clos avec des travailleurs saisonniers, c’est sur le seul sujet de l’identité nationale que le chef de l’Etat a choisi de s’exprimer.

“A force de vouloir effacer les Nations par peur du nationalisme, on a ressuscité les crispations identitaires”, a-t-il affirmé.

suite


Fdesouche sur les réseaux sociaux