Fdesouche

28/08/2022

Ce samedi 27 août, 300 personnes se sont rassemblées afin de dénoncer l’arrestation d’une dizaine de migrants, la veille, à l’intérieur de l’église Saint-Vincent par les agents de la police aux frontières.

“La solidarité n’est pas un délit.” C’est le message écrit sur la banderole affichée par les 300 personnes qui ont participé à une manifestation à Urrugne, au lendemain de l’interpellation d’un groupe de jeunes exilés dans l’église Saint-Vincent. Les forces de l’ordre sont entrées dans le lieu de culte pour les embarquer vers 13h30, sous les yeux de quelques témoins, dont l’un a prévenu la mairie, ainsi que des bénévoles des associations Etorkinekin et Diakité.

[…]

France Bleu


26/08/2022

Vendredi 26 août, vers 13 h 45, une dizaine de jeunes migrants a été arrêtée par la police à Urrugne, après avoir trouvé refuge dans l’église Saint-Vincent. Le maire Philippe Aramendi déplore cette situation inédite

[…]

Philippe Aramendi, maire d’Urrugne, indique que si l’église est « un lieu public, appartenant à la collectivité publique, humainement on peut être choqué, dérangé par cette façon de faire. […] Aujourd’hui, nous avons une nouveauté. Les forces de l’ordre pénètrent dans l’église pour interpeller des migrants, ce que je déplore ».

L’édile ajoute : « Je ne pense pas que cette politique d’interpellation et de reconduite à la frontière va résoudre le problème. Cela peut contribuer à améliorer les chiffres, mais pas la situation de ces personnes. Elles tentent de passer au péril de leur vie. »

[…]

Sud-Ouest


Fdesouche sur les réseaux sociaux