Fdesouche

La compagnie American Airlines a annoncé mardi avoir passé commande de 20 appareils supersoniques Overture, fabriqués par le constructeur aéronautique Boom, qui prévoit leur mise en service en 2029, un quart de siècle (NDR : 19 ans) après le retrait du mythique Concorde.

American Airlines a indiqué avoir versé des arrhes et disposer d’une option pour 40 avions supplémentaires. (…) Une porte-parole du constructeur américain Boom a néanmoins confirmé que la société visait un prix de 200 millions de dollars (NDR : par avion) pour l’Overture.

Selon Boom, l’Overture, doté d’une capacité de 65 à 80 passagers, pourra atteindre Mach 1,7, soit environ 2 100 km/h, le double de la vitesse des avions de ligne les plus rapides actuellement en service. Sur certaines lignes, Boom prévoit que le temps de trajet sera réduit de moitié par rapport à la durée actuelle des vols. (…) La ligne de l’Overture, dont l’autonomie atteint 7 800 km, ressemble à celle du Concorde, créé par le français Sud Aviation (racheté par Airbus) et le britannique British Aicraft Corporation. En service de 1976 à 2003 chez Air France et British Airways, le Concorde n’a jamais été rentable et l’abandon de son exploitation a été précipité par l’accident d’un appareil lors de son décollage depuis l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, qui avait fait 113 morts en juillet 2000.

L’Overture devrait être alimenté à 100% par du carburant d’aviation durable, élaboré à partir de biomasse, huiles usagées voire, à l’avenir, de CO2 capturé et d’hydrogène vert. Le SAF peut réduire de 80% les émissions de CO2 par rapport au kérosène. Avant de pouvoir transporter des passagers, l’Overture devra obtenir le feu vert des autorités de régulation, notamment l’autorisation de voler à environ 18 kilomètres d’altitude.

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux