Fdesouche

Le Royaume-Uni a annoncé, jeudi, un nouvel accord “majeur” avec le Nigeria dans le cadre de sa lutte contre l’immigration, qui prévoit l’expulsion dans ce pays d’étrangers délinquants. Le jour de l’annonce, un vol a décollé du Royaume-Uni pour Lagos avec 21 personnes à bord.

Après le Rwanda, le Nigeria. Dans le cadre de son plan anti-immigration, le Royaume-Uni a signé, jeudi 30 juin, un accord avec ce pays d’Afrique de l’ouest visant à faciliter les renvois d’étrangers hors des frontières britanniques.

“Notre nouvel accord majeur avec le Nigeria augmentera les expulsions de criminels étrangers dangereux afin de rendre nos rues et notre pays plus sûrs”, a tweeté, jeudi, la ministre de l’Intérieur Priti Patel. Il permettra aussi de “mener ensemble [avec le Nigeria] le combat contre les trafiquants d’êtres humains pour s’attaquer à la migration illégale”, a-t-elle ajouté.

Contrairement à celui conclu avec le Rwanda, ce partenariat ne devrait concerner que les criminels. Le jour même de l’annonce de l’accord, un premier vol a décollé du Royaume-Uni avec 21 personnes à bord, dont 13 originaires du Nigeria et huit du Ghana. L’avion a rejoint Lagos, au Nigeria, puis le Ghana, où les ressortissants de ce pays ont été débarqués.

Selon le Home Office (équivalent britannique du ministère de l’Intérieur), 11 de ces personnes étaient des délinquants étrangers ayant commis des crimes et 10 autres étaient des individus ayant enfreint les règles d’immigration.

Vol à l’étalage, conduite en état d’ivresse…

Au Royaume-Uni, un ordre d’expulsion peut être délivré quand un ressortissant étranger est condamné à au moins 12 mois de prison. Il peut s’agir de crimes graves ou de délits, tels que du vol à l’étalage ou une conduite en état d’ivresse.

(…) Info Migrants

(Merci à BB)


Fdesouche sur les réseaux sociaux