Fdesouche

10 juin 2022

Trente années de réclusion criminelle, tel est le verdict prononcé contre Hussein Ahmed. Il est reconnu coupable du meurtre et du viol, le 7 juillet 2019 à Mont-de-Marsan, de Johanna Blanes

Si l’accusé a le droit de mentir, ses juges ont le droit de ne pas le croire. C’est ce qu’ils ont fait, ce jeudi 9 juin, devant la cour d’assises des Landes. Après plus de quatre heures de délibéré, Hussein Ahmed est reconnu coupable. Coupable d’avoir tué et violé Johanna Blanes. La peine maximale était requise, juges et jurés le condamnent à trente ans de réclusion criminelle, avec interdiction définitive du territoire français.

Au petit matin du dimanche 7 juillet 2019, Johanna Blanes, jeune femme de 24 ans rentre de la boîte de nuit montoise Le Paradise. Dans les minutes qui suivent, elle va vivre l’enfer. À l’intérieur d’un tunnel piétonnier, elle va connaître la pire hantise de toutes les femmes : les coups, le viol et une interminable asphyxie de 5 à 6 minutes. Son corps supplicié, totalement nu, est découvert peu après par un passant.

Dans les jours qui suivent Hussein Ahmed, un réfugié Syrien de 35 ans, est mis en examen. Chez lui : le collier et le portable de la victime « des cadeaux ». Dans sa poche, sa carte SIM. Sur et dans son corps, son ADN.

(…) Me Mira pour la défense fait entendre le chaos culturel vécu par l’accusé. « Il fait partie des trois millions de réfugiés Syriens qui ont pour seul bagage leurs cauchemars, leurs traumatismes. Oui, il se défend mal, se tire une balle dans le pied, mais on est là pour porter sa parole ».

(…) Lors de cette dernière journée d’audience, dix personnes arborent des tee-shirts blancs avec l’inscription #justicepourjohanna. Justice a été rendu. A 23h10, les proches laissent échapper un soulagement, écrasent une larme.

Sud Ouest

(Merci à René)


03 juin 2022

La première journée du procès du meurtre du tunnel s’est attachée à décortiquer la personnalité de l’accusé. Hussein Ahmed se présente comme un homme « serviable, gentil, empathique ». « Impulsif, menteur et manipulateur », certifient les experts

(…) Il indique posséder une « très belle maison » en Syrie. Il est SDF hébergé dans un bâtiment collectif avec d’autres Kurdes. Il va jusqu’à falsifier les papiers d’identité de son ex-femme quand le couple arrive en France, en 2016, avec leurs deux enfants. Elle n’a que 15 ans. Il lui en donne 22.

(…) Pour la défense, Me Frédéric Dutin regrette que « son entourage se résume à son ex-femme et à ses dires », ex-femme qui dénonce par ailleurs des viols de la part de l’accusé. Il poursuit, à l’attention des jurés : « L’écueil de ce procès est la différence de culture entre la Syrie et la France et le parcours de fuite de ce migrant réfugié. »

(…) Les premiers policiers à intervenir pratiquent un massage cardiaque à la victime, « dont le corps est déjà froid ». « J’ai voulu lui faire du bouche-à-bouche mais il n’y avait plus rien qui tenait. Elle était comme désarticulée. Sa mâchoire était déboîtée », indique un policier, ému par ses souvenirs douloureux. « En vingt-sept ans de carrière, des personnes dans des états pas possible, j’en ai vu, mais là, elle, elle était massacrée. Du sang coulait de l’arrière de son crâne, de ses oreilles, de son nez, de sa bouche. »

Sud Ouest

(Merci à René)


31 mai 2022

Le corps sans vie de Johanna Blanes est retrouvé, en juillet 2019, dans le tunnel sous la voie ferrée à Mont-de-Marsan. Hussein Ahmed doit répondre, ce jeudi, de meurtre suivi ou précédé de viol. Le procès est prévu sur cinq jours

Il est 6 heures, ce dimanche 7 juillet 2019, quand un Montois découvre le corps d’une femme dans le tunnel de la rue du Ruisseau qui relie Mont-de-Marsan à Saint-Pierre-du-Mont, en passant sous la voie ferrée. La jeune femme est nue. Son visage couvert de vêtements. Le corps marqué de traces d’écrasements cervico-thoraciques.

Le tatouage de son avant-bras est le premier indice qui vient confirmer son identité. Johanna Blanes, 24 ans, avait ancré dans la peau le prénom de son fils, âgé de 19 mois. Le meurtre est perpétré le lendemain de la clôture d’Arte Flamenco. À quelques jours de l’ouverture des Fêtes de la Madeleine, événement landais de l’année. La psychose n’a pas le temps de s’installer dans le Moun (Mont-de-Marsan en gascon).

(…) Hussein Ahmed est interpellé deux jours plus tard, à la plateforme sociale du Marsan. Ce jeudi 2 juin, défendu par Me Frédéric Dutin, il est attendu devant la cour d’assises des Landes pour le meurtre, précédé ou suivi de viol, de Johanna Blanes.

(…) Originaire de Syrie, Hussein Ahmed, 32 ans, arrive en France en octobre 2016 avec sa femme, alors âgée de 16 ans, et leurs deux enfants. La petite famille s’installe dans les Landes. Elle explose quand il est mis en cause, en 2018, pour des violences à l’encontre de son épouse et est condamné à huit mois de prison avec sursis.

(…) La même année, il tente d’étrangler avec des écouteurs une adolescente qui quitte la gare de Morcenx-la-Nouvelle (40) vers son lycée. « Il n’y a personne là, je peux te tuer. Je vais t’égorger », avait-il crié. Pour ces violences, il est condamné, en septembre dernier, à six mois de prison ferme.

(…) Sud Ouest

(Merci à René)


29 mai 2021


11 février 2020

Les pompiers sont intervenus ce lundi à la prison de Mont-de-Marsan pour éteindre un incendie de cellule. Le détenu qui occupait cette cellule est Hussein Ahmed, un réfugié syrien âgé de 32 ans, suspecté du viol puis du meurtre de Johanna Blanes en juillet dernier à Mont-de-Marsan.

Intoxiqué par les fumées, il se trouvait lundi dans un état grave, en “urgence absolue” selon les pompiers. Hospitalisé à l’hôpital de Mont-de-Marsan, son état s’est amélioré et il est désormais ce mardi hors de danger, a appris France Bleu Gascogne. S’agit-il d’une tentative de suicide, d’un accident ? Une enquête devra le déterminer.

(…) France Bleu


29 juin 2019

Meurtre de Johanna Blanes : “Mon client doit bénéficier de la présomption d’innocence”, martèle l’avocat du suspect

[…]

Son ADN a été retrouvé sur le corps de Johanna Blanes, et le téléphone portable de la jeune femme a été saisi dans son appartement. Il est d’ailleurs mis en examen pour meurtre précédé d’un viol et il est actuellement en détention provisoire dans la prison de Mont-de-Marsan.

Mais cela ne veut pas dire que c’est forcément lui le coupable, assure Frédéric Dutin. “Je trouve qu’à ce stade, c’est allé trop vite en besogne”, explique en effet l’avocat. “Nous avons aujourd’hui un client qui doit bénéficier totalement de la présomption d’innocence.” 

[…]

La preuve d’une relation sexuelle mais pas d’un viol

Il ne nie pas qu’Hussein Ahmed est mêlé d’une manière ou d’une autre à cette affaire. “Il doit y avoir une part de l’enquête qui se dirige vers M. Ahmed, parce qu’il y a effectivement des charges, et il s’exprimera sur ces charges”, explique Frédéric Dutin. Du sperme de son client a en effet été retrouvé au niveau des parties génitales de la victime. Mais cela prouve uniquement qu’il a eu des relations sexuelles avec Johanna Blanes, pas qu’il l’a tuée et violée.

[…]

D’autant qu’un autre ADN a été retrouvé sur le corps de Johanna Blanes, et qu’il n’a pas été identifié pour le moment. Par ailleurs, “au domicile de M. Ahmed, ont transité d’autres personnes, dont l’une d’elles a disparu dès le lendemain de la commission des faits, décrit l’avocat montois. Cette personne a été identifiée : il s’agit d’un homme en situation irrégulière qui logeait chez Hussein Ahmed depuis quelques semaines.

[…]

France Bleu


13 juillet 2019

Le principal suspect du meurtre de Johanna Blanes a été mis en examen et écroué samedi 13 juillet pour le meurtre et le viol de Johanna Blanes, a annoncé le parquet de Mont-de-Marsan.

Franceinfo / Sud Ouest


(…) L’hypothèse d’un viol collectif n’est pas exclue et trois autres hommes sont en garde à vue, précise le parquet.

(…) Dans la foulée, jeudi, trois autres hommes ont été interpellés : tous habitent le même logement que cet homme syrien, à Saint-Pierre-du-Mont. Le procureur de la République de Mont-de-Marsan a refusé de dévoiler ce vendredi la nationalité, l’âge et le profil de ces trois suspects.

Selon les informations de France Bleu Gascogne, ces trois hommes sont de nationalités étrangères et se trouvent sur le territoire français en situation irrégulière.

(…) France Bleu


12 juillet 2019

Le procureur de Mont-de-Marsan a livré les premiers éléments pour expliquer ce meurtre. Le corps de la victime porte les traces de violences sexuelles. Un principal suspect a été interpellé. Son ADN a mis les enquêteurs sur sa piste. Trois autres hommes sont toujours en garde à vue. 

[…]

Deux éléments déterminants ont permis de remonter jusqu’au principal suspect. Tout d’abord le téléphone de la victime qui n’a pas été retrouvé près du corps. Mais les inspecteurs ont pu établir qu’il avait été manipulé quelques heures après le décès. Une autre carte SIM a été introduite dans l’appareil de la victime. Le numéro a pu être récupéré et a permis de faire le lien avec un numéro déjà connu des services de police.

L’homme de 32 ans est d’origine syrienne, réfugié politique et installé dans les Landes depuis 2016 avec sa famille. 

Les analyses de l’ADN relevé sur le corps la victime et sur la scène du crime ont aussi livré des éléments déterminants. Pour le procureur, l’étau se resserre autour du suspect.

[…]

Le principal suspect a fait l’objet d’une procédure pour violences conjugales. Les faits remontent à mars 2018. Point de départ : un main courante. Puis une enquête. La justice est avisée de possibles faits de violences sur son épouse.

[…]

Il a été jugé en janvier 2019, il y a six mois. Huit mois d’emprisonnement assorti de sursis et d’une mise à l’épreuve ont été retenus.

Il a fait un appel et il n’a pas encore été rejugé.

France3


11 Juillet 2019

Elle a été retrouvée dans un étroit tunnel piéton près de Mont-de-Marsan dimanche 7 juillet, dénudée et sans vie, un suspect a été interpellé ce jeudi 11 juillet par la police judiciaire de Gironde. Selon nos informations, il s’agit d’un homme d’origine syrienne âgé d’une vingtaine d’années.

[…]

Le corps de la jeune femme, Johanna Blanes, portait des traces d’étranglement, des coups à la tête et la nuque.

[…]

Trois amies proches de Johanna Blanes ont souhaité organiser une marche blanche le 7 septembre, soit deux mois jour pour jour après la découverte du corps.

Johanna souffrait d’un léger handicap mental.

RTL


9 Juillet 2019

Mont-de-Marsan : le corps retrouvé dans un tunnel est celui d’une jeune femme de 24 ans, un appel à témoins est lancé.

Le corps retrouvé dimanche dans un tunnel pour piétons entre Mont-de-Marsan et Saint-Pierre-du-Mont a été identifié. Il s’agit d’une jeune mère de famille de 24 ans. Le parquet de Mont-de-Marsan indique qu’il s’agit d’un meurtre et lance un appel à témoins.

La victime âgée de 24 ans, dont le corps découvert dimanche portait des traces de violence, aurait probablement été violée.

Que s’est-il passé dans l’étroit tunnel de Laspèces qui passe sous la voie de chemin de fer reliant Mont-de-Marsan à Saint-Pierre-du-Mont (Landes) ? C’est là qu’un passant a fait, dimanche matin, la macabre découverte du corps sans vie d’une jeune fille dénudée.

Les premières constatations ont établi que le corps, dont les vêtements ont été retrouvés à proximité, portait des traces d’étranglement ainsi que de coups à la tête et à la nuque. Selon des sources proches de l’enquête, il apparaît également que la victime aurait probablement été violée.

[…]

France Info


Fdesouche sur les réseaux sociaux