Fdesouche

19/04/2022

Alexis* vit dans la même tour d’immeuble et n’en revient toujours pas. “Je suis resté jusqu’à 2h30 matin à ma fenêtre. On a vu la police envoyer des grenades. On se serait cru dans une grande cité à Paris ou à Marseille ou à Lyon, alors qu’on est à Laval qu’à Laval. Faut pas oublier qu’à 200 mètres, il y a des vaches“, s’indigne ce quadragénaire.

Les affrontements ont laissé des traces dans le quartier : des poubelles calcinées, un banc incendié. Un agent municipal a même ramassé des pavés sur les lieux des violences, “prêts à être utilisés comme projectiles je suppose“, affirme-t-il. Selon lui, deux barricades ont été dressées sur la chaussée : elles ont été fabriquées à partir de morceaux de bac jaune dédié au tri sélectif. D’après plusieurs témoignages d’habitants, les jeunes impliqués dans ces violences sont âgés d’une quinzaine d’années. “C’était très impressionnant. Il y avait beaucoup de personnes aux fenêtres. C’était choquant. Franchement, ça fait peur quand même parce qu’il y a beaucoup de petits dans le quartier“, regrette Nakady, une habitante de 15 ans. La jeune fille pointe du doigt les conséquences que ces violences auront pour le quartier : “On va avoir une très mauvaise image, alors que nous, on n’a rien demandé, ce n’est pas notre faute“, déplore-t-elle.

(…) Face à ces violences, le maire de Laval, Florian Bercault a décidé d’aller à la rencontre des habitants de Saint-Nicolas ce lundi après-midi. Il souhaite notamment renforcé la présence des médiateurs dans le quartier. De nombreux jeunes avec qui il a pu échanger lui ont fait part de leur souhait d’avoir un local pour se retrouver.

France Bleu


18/04/2022

Plusieurs voitures ont été brûlées, et des arrêts de bus détruits à Laval (Mayenne). Le maire PS dit néanmoins vouloir rester «dans le dialogue».

Week-end pascal particulièrement agité à Laval (Mayenne). Dans la nuit de samedi 16 à dimanche 17 avril, une trentaine de voitures ont été vandalisées, et près d’une dizaine brûlées, dans le quartier Saint-Nicolas. D’importantes dégradations ont eu lieu, devant l’Association départementale de parents et d’amis des personnes handicapées mentales, l’ADAPEI 53.

(…) «On n’a pas dormi, témoigne une habitante auprès du quotidien. On entendait sans cesse des motos, des pétards… Quand je suis sortie, à 6h du matin, ça flambait encore. On aurait dit une scène de guerre. Maintenant, j’ai peur». La plupart des véhicules attaqués appartiennent à la ville de Laval, au Conseil départemental ainsi qu’à l’association ADAPEI.

(…) Le Figaro


18/04/2022

La nuit de samedi à dimanche a été émaillée de tension quartier Saint-Nicolas à Laval. Des voitures ont été brûlées ou dégradées, du mobilier urbain détérioré à la suite de l’interpellation d’un jeune habitant. Le maire, Florian Bercault, condamne ces actes, des renforts de police sont mobilisés.

(…) Des violences qui font suite à l’interpellation d’un jeune de 18 ans “auteur de délits et d’outrage envers les forces de l’ordre“, précise la préfecture de la Mayenne dans un communiqué ce dimanche, “un petit groupe d’individus dont certains sont mineurs ont alors pris prétexte de cette affaire pour se livrer à des actes de vandalisme en mettant le feu à des véhicules de particuliers et en en dégradant d’autres. Des abris bus et des poubelles ont aussi été détériorés”.

Le maire de Laval, Florian Bercault, joint par France Bleu Mayenne dans la journée, a condamné fermement “ces actes destructeurs” : “J’apporte tout mon soutien aux pompiers et aux forces de l’ordre, j’ai une pensée aussi à toutes les personnes du quartier. Il faut continuer évidemment à être dans le dialogue, pour permettre à chaque Lavallois de trouver sa place dans la ville et ça veut dire d’avoir les sécurités de base comme le logement, l’emploi, l’intégration. C’est la politique qu’on mène de moyen et long terme. Malheureusement, ça n’évite pas des heurts et des violences que l’on doit condamner absolument. La violence doit être source d’interrogation des politiques publiques à mener et c’est ce que nous ferons à la lumière de l’enquête en cours”

France Bleu

(Merci à turlututu2)


17/04/2022

Voitures brûlées, vitres cassées, arrêts de bus détruits… Une trentaine de voitures ont été vandalisées, dans la nuit de samedi 16 au dimanche 17 avril 2022, dans le quartier Saint-Nicolas à Laval (Mayenne). Du mobilier urbain a aussi été endommagé. Des dégâts qui font suite à une interpellation dans le quartier.

Ils étaient garés sur le parking du Palindrome, et devant le Pôle accueil aidant-aidé l’Arc-en-ciel. Du mobilier urbain (sept arrêts de bus, des poubelles…) a aussi été détruit.

Des véhicules appartenant à la Ville et au Département

Ce sont principalement des véhicules appartenant à la Ville de Laval, au conseil départemental et à l’Adapéi qui ont été visés, même si des voitures de particuliers ont aussi été touchées.

(…) Ces dégâts font suite à l’interpellation d’un jeune dans le quartier. Elle a donné lieu à une rixe entre les forces de l’ordre et une trentaine de personnes, entre 3 h et 6 h du matin.

(…) « C’est une situation intolérable, inacceptable, a déclaré Olivier Richefou, président du conseil départemental. Brûler les véhicules d’une association qui s’occupe des personnes handicapées, l’Adapéi, ça n’a aucun sens. J’en appelle à la raison, et que la violence cesse sans délai. »

Ouest-France

(Merci à BG)


Fdesouche sur les réseaux sociaux