Fdesouche

Les réactions de la part du Rassemblement national, le mouvement de Marine Le Pen, ne se sont pas fait attendre. Le maire de Perpignan, Louis Aliot, a fustigé une « utilisation des transports publics et donc des moyens publics à des fins électorales », s’interrogeant : « Que fait la Commission Nationale de Contrôle de la Campagne de l’Élection Présidentielle ? » Julien Sanchez, maire de Beaucaire et conseiller régional, a dénoncé de son côté une « attitude anti-républicaine » de la part de Carole Delga. Son collègue des Républicains, Sacha Briand, a lui expliqué : « La position de Mme Delga est très critiquable, d’utiliser la gratuité des transports régionaux à des fins partisanes, ça donne le sentiment aux gens que le « système « se met en place pour contrer Marine Le Pen. Le Parti socialiste n’a qu’à utiliser le covoiturage gratuit pour aller faire barrage à Marine Le Pen », a-t-il conclu.

Valeurs Actuelles


Fdesouche sur les réseaux sociaux