Fdesouche

Au moins une douzaine de grandes villes américaines ont établi de sinistres nouveaux records d’homicides en 2021 – et l’année n’est pas encore terminée.

La ville qui pourrait être la pire d’entre elles est Portland – d’où je suis originaire.

Portland a livré ses rues aux émeutiers de Black Lives Matter-Antifa l’année dernière et a permis à l’extrême-gauche de dicter les politiques publiques.

Les élus de la “Ville des Roses” ont condamné la police, définancer les forces de l’ordre et dorloté les criminels violents au nom de l'”antifascisme” et de l'”antiracisme”.

Aujourd’hui, la ville doit faire face à une nouvelle année de meurtres, de fusillades, d’émeutes, de campements de sans-abri, de pillages de masse et de criminalité violente.

Au début du mois de décembre, la police de Portland a annoncé qu’elle ne répondrait plus qu’aux appels les plus sérieux du 911 impliquant la vie ou la mort.

En raison des incidents qui se produisent aujourd’hui et du manque de personnel du PPB (Bureau de la police de Portland), les agents ne répondent qu’aux appels de priorité 1 et 2 pour le moment et les délais de réponse peuvent être retardés pour certains appels” […]

En 2021, Portland a dépassé son record historique de meurtres avec 87 homicides à ce jour, soit une augmentation de plus de 50 % par rapport au chiffre élevé de l’année dernière.

[…]

Lorsque Kyle Rittenhouse a été acquitté le 19 novembre, des émeutiers antifa se sont rassemblés pour tenter de brûler la prison du comté dans le centre-ville par vengeance.

D’importantes ressources ont été détournées pour faire face à cette émeute et cela affecte les temps de réponse. Bien que nous ayons des agents affectés aux urgences dans toute la ville, les appels moins prioritaires devront attendre un certain temps”, a écrit le PPB sur Twitter.

Deux jours après l’émeute, une femme de Portland a appelé le 911 à 15 h 37 pour demander de l’aide car elle était prise en otage.

Les agents qui sont intervenus ont essuyé des tirs dans la résidence en question, ce qui les a contraints à battre en retraite et à faire appel à des unités spécialisées.

Dix heures plus tard, les agents ont finalement pénétré à l’intérieur et appréhendé le suspect armé, Davonte Donahue, 29 ans. Mariela Gonzalez Rocha, la jeune femme latino qui avait appelé la police à l’aide, était déjà morte.

[…]

Les appels de faible priorité au 911 peuvent prendre des heures et la police ne se présente souvent jamais, selon les dossiers publics du Bureau of Emergency Communications.

Le mois dernier, le maire Ted Wheeler, qui est également commissaire de police, a ordonné au directeur du Bureau des communications d’urgence de lui fournir des données montrant le temps que la police mettait à répondre, suite à un afflux de plaintes de résidents.

Mais le maire devrait d’abord se rendre compte de la situation dans laquelle se trouvent les habitants de Portland aujourd’hui.

Alors que l’année 2021 touche à sa fin, les conséquences de la décision politique prise par Wheeler et les membres du conseil municipal de définancer et de démoraliser les forces de l’ordre après la mort de George Floyd sont claires : de plus en plus de personnes noires et brunes meurent, et peu d’entre elles sont en mesure d’obtenir l’aide dont elles ont besoin lorsqu’elles appellent la police.

De Seattle à Austin en passant par New York, toutes les villes américaines qui ont définancé la police l’année dernière ont immédiatement connu une hausse de la criminalité violente. Et avant même la fin de cette année, 12 villes américaines, toutes dirigées par des démocrates, ont battu leur record annuel d’homicides.

[…]

Au milieu des mois d’émeutes de l’année dernière qui ont démoralisé les forces de l’ordre et poussé les agents à démissionner ou à prendre une retraite anticipée en masse, l’ensemble du pays a connu en moyenne une flambée sans précédent des homicides.

De 2019 à 2020, les États-Unis ont enregistré en moyenne une augmentation de 30 % des homicides. C’est le plus grand bond des meurtres en une seule année depuis que le FBI a commencé à compiler des statistiques sur les homicides dans les années 1960.

Mais à Portland, où les émeutes d’extrême gauche se sont maintenues le plus longtemps avec le soutien moral des politiciens locaux, ce bond a été de 83 % l’année dernière.

Et la situation a empiré.

En 2021, Portland a dépassé son record historique de meurtres avec 87 homicides à ce jour, soit une augmentation de plus de 50 % par rapport au chiffre élevé de l’année dernière.

[…]

DailyMail


À lire / à offrir :


Fdesouche sur les réseaux sociaux