Fdesouche

Cette décision fait suite à de nombreuses conversations internes et externes. Un changement dans la structure de la carte permettra de mieux saisir la dynamique du pouvoir endémique à la suprématie blanche. Les groupes séparatistes noirs sont mis sur la carte de la haine du SPLC le sont parce qu’ils propagent des opinions antisémites, anti-LGBTQ ou de suprématie masculine, et non parce qu’ils s’opposent à une structure de pouvoir de la suprématie blanche.

Il est important de reconnaître le moment dans lequel nous sommes et les efforts incroyables de groupes tels que le Mouvement pour les vies noires et le pouvoir des protestations, malgré la militarisation de nos services de police au niveau national. La violence policière continue dirigée contre la communauté noire et le manque de justice pour leurs victimes montrent clairement que la lutte pour les vies noires n’est pas terminée.

Le SPLC, et plus particulièrement IP, reconnaît le langage commun que partagent notre liste de séparatistes noirs et les tentatives fédérales de criminaliser l’activisme noir. Nous rejetons les affirmations fausses et trompeuses des forces de l’ordre fédérales concernant les menaces des séparatistes noirs. Nous pensons que cette affirmation est utilisée pour justifier la surpolitisation et la surveillance des communautés de couleur. Contribuer à une fausse dichotomie ne sert pas la mission d’équité raciale du SPLC. […]

SPLCenter.com


Fdesouche sur les réseaux sociaux