Fdesouche

C’est le syndicat étudiant (NDR : d’extrême gauche) « Une Alternative pour l’UBO » qui a ébruité l’affaire, ce samedi matin. Elle révèle les grandes lignes d’un texte rédigé cette semaine par un maître de conférences de droit, économie et gestion de l’UBO, sur les listes mails regroupant de nombreux personnels de l’université.

Dans le texte qui a fuité auprès des étudiants, (…) il qualifie l’UBO de « Zone Universitaire Prioritaire qui ne vaut pas un pet de lapin », et qu’il décrit ses étudiants ainsi : « Chouette auditorat, de quasi-débiles pour certains qui ne savent pas comprendre le sens d’un texte simple et ânonnent en lisant. (…) Venez quand même chez nous même si vous êtes médiocres car, même si vous fraudez aux examens, vous ne serez pas poursuivis ; et en plus, les cours sont allégés ».

Pour Une Alternative pour l’UBO, ces propos sont « une honte. Ils sont d’une extrême violence et condescendance vis-à-vis des étudiants qui sont ici insultés, et également contre l’ensemble des enseignants et personnels qui s’investissent dans nos formations ! ». Au passage, le syndicat déplore « le silence de la présidence de l’université, qui a également reçu ce mail ».

Le télégramme


Fdesouche sur les réseaux sociaux