Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

13/10/2021

Il existe un élément de preuve solide contre les personnes arrêtées : une vidéo, trouvée sur le téléphone portable de l’un d’entre eux, montrant au moins une partie de la scène des violences.

Comme cela était prévisible au vu des graves indices de culpabilité mis en évidence par les premières investigations, le juge responsable du tribunal d’Aoste, Paolo De Paola, a validé l’arrestation en prison des deux jeunes pakistanais arrêtés samedi soir pour violences sexuelles sur un garçon de 13 ans originaire d’Aoste.

Selon les enquêteurs, les deux hommes arrêtés ont également un dossier solide contre eux : une vidéo, trouvée sur le téléphone portable de l’un d’eux, montrant au moins une partie de la scène violente.

Aosta Cronaca


11/10/2021

La victime a 13 ans, l’alarme a été donnée par une femme. La police a retrouvé et arrêté les auteurs.

Deux hommes ont été arrêtés par la police d’Aoste pour viol sur un garçon mineur. Les événements ont eu lieu vendredi soir dernier dans le quartier de la gare d’Aoste. Alì Raza, 25 ans, demandeur d’asile, et Oussma Mazhar, 23 ans, titulaire d’un permis de séjour pour protection subsidiaire, se sont retrouvés en prison.

Les deux hommes auraient passé l’après-midi avec un garçon de 13 ans originaire d’Aoste, en buvant de l’alcool. Puis les violences ont eu lieu dans les jardins adjacents. Une femme a remarqué l’incident et a appelé la police. Le jeune garçon, dans un état de confusion, a été transporté à l’hôpital d’Aoste, puis est rentré chez lui samedi matin.

La police a immédiatement ouvert une enquête, les agents de l’équipe mobile ont conduit à l’arrestation des deux migrants pakistanais. Ils sont maintenant en prison à Brissogne en attendant la validation par le tribunal.

La Repubblica / Il Giorno


Fdesouche sur les réseaux sociaux