Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Bruxelles a rejeté les demandes de la France d’imposer au Royaume-Uni des tarifs douaniers et de couper l’accès des Britanniques aux approvisionnements énergétiques de l’UE dans le cadre du conflit sur les droits de pêche post-Brexit.

Publicité

D’autres capitales de l’UE ont demandé à Paris de modérer sa rhétorique jusqu’à ce qu’une enquête complète soit menée sur le différend, a-t-on appris.

La Commission européenne, qui négocie au nom de l’Union, a également cherché à apaiser les tensions entre Paris et Londres afin de trouver une solution “à l’amiable” à ce conflit.

Des sources ont déclaré au Telegraph que les ministres français vont trop vite en besogne en brandissant des ultimatums tandis que la Commission et le Royaume-Uni s’engagent dans des négociations détaillées “bateau par bateau” sur la question.

Un haut diplomate européen a déclaré : “Une fois de plus, la France instrumentalise l’UE pour ses intérêts nationaux”.

[…]

The Daily Telegraph


Fdesouche sur les réseaux sociaux