Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Alors que se terminait le vote du premier tour pour la primaire écologiste en vue de la présidentielle, qui a vu Sandrine Rousseau se qualifier en deuxième position derrière Yannick Jadot, vous nous avez demandé : «Les appels à voter Rousseau de l’extrême droite ont-ils eu un impact sur le score de celle-ci ?» Ou encore : «Peut-on estimer l’impact de l’ingérence de Génération identitaire sur le résultat ?»

Vous faites référence à un mouvement lancé, ou du moins popularisé, par Damien Rieu, assistant parlementaire de l’eurodéputé RN Philippe Olivier et ancien militant de Génération identitaire. «Prêts à faire triompher queen Sandrine Rousseau ?» demande-t-il le 31 août sur Twitter, en postant une capture d’écran d’une confirmation d’inscription à la primaire des écologistes. Une figure de l’extrême droite, le porte-parole du RN, Sébastien Chenu, a annoncé, non sans ironie, le 12 septembre sur France Info : «En général, le vote est secret, mais vous savez que je suis un élu du Nord et par solidarité nordiste, je ne peux voter que pour Sandrine Rousseau, bien sûr.»

Jeuxvideo.com, pro-Zemmour et néonazis

[…]

« Personne n’est en mesure de savoir s’il y a eu un vrai impact des électeurs d’extrême droite sur cette primaire », nuance Laurence Morel, professeure de sciences politiques à l’université de Lille et chercheuse associée à Sciences-Po.

Tous les responsables écolos qui se sont prononcés sur le sujet affirment que leur primaire n’a pas subi de piratage ni d’entrisme de l’extrême droite. Ou du moins, pas dans des proportions permettant de modifier le résultat du vote.

[…]

Libération


Place désormais au second tour, dont le vote sera ouvert à partir du 25 septembre à 7h puis clôt le 28 septembre à 17h. Seules les 122.670 personnes inscrites avant le premier tour pourront voter lors de ce nouveau scrutin.

RTL


Fdesouche sur les réseaux sociaux