Fdesouche

Témoignage de Michael Tuohey au sujet des attentats du 11 septembre 2001.

Publicité

(…)

Je me suis dit : « Si ce gars (Mohammed Atta) ne ressemble pas à un terroriste, alors personne ne l’est. »

(…)

Press Herald

En apparence, les hommes semblaient être des hommes d’affaires normaux, mais Tuohey a senti que quelque chose clochait.

J’ai eu un instant de frisson quand j’ai regardé Atta. J’ai eu ce coup aux tripes et puis, tout de suite, je me suis repris avec une petite claque politiquement correcte, j’ai pensé “Mon Dieu, Michael, ce ne sont des hommes d’affaires arabes.”

Les alertes de sécurité étant à un niveau normal, et aucun protocole de sécurité n’étant en place, Tuohey leur a donné leurs billets, mais, suivant son instinct, il a refusé de leur donner des cartes d’embarquement pour leur vol de correspondance, les obligeant à passer un autre contrôle de sécurité à Boston.

“J’ai eu l’impression de regarder le visage du mal. C’étaient les yeux les plus morts que j’aie jamais vus. Je veux dire, c’était juste un visage sans équivoque. Froid”, dit Tuohey.

Lorsque Tuohey a entendu pour la première fois qu’un avion avait percuté le World Trade Center, il a pensé qu’il s’agissait d’un simple accident. Lorsque le deuxième avion a frappé, il a su que son instinct avait été correct. “Ma première réaction a été de me dire que j’avais raison. Ce type était un terroriste.”

Oprah Winfrey


Fdesouche sur les réseaux sociaux