Fdesouche

Une chose amusante s’est produite le week-end du 17 décembre : Spider Man : No Way Home a fait exploser les portes du box-office et a pulvérisé les records du jour d’ouverture. Depuis, le film a rapporté une quantité folle d’argent en un temps extrêmement court.

Disney a-t-il déjà retenu la leçon ?

Les dernières sorties MCU en phase IV ont été décevantes dans tous les cas, et absolument atroces dans certains cas. Pourtant, le dernier film Spider-Man va dans la direction opposée et réalise le genre de recettes normalement associées aux grands classiques MCU comme The Avengers.

Il y a une raison à cela : les fans comprennent ce qu’est Spider-Man : No Way Home, et ils aiment ça. L’ensemble du film est un clin d’œil à une époque antérieure à il y a 5 ans, quand le woke n’avait pas encore détourné l’ensemble de l’industrie du divertissement pour la transformer en un exutoire de propagande dystopique et orwellienne.

C’est peut-être une forte indication que l’ensemble de l’industrie n’a pas son crâne collectif coincé dans son propre derrière, et la question reste donc de savoir si Disney, un partisan acharné et de premier plan de l’iéologie woke, va se réveiller.

Ne retenons pas notre souffle, pour le moment.

Disney va devoir subir les conséquences de cet embarras, notamment de la part des actionnaires qui doivent se demander comment un seul film dans sa phase IV a réussi à faire un tabac, alors que les autres ont trébuché et sont tombés sur la tête en courant vers la première base.

Prenez par exemple le dernier film de Disney MCU, Les Éternels. 49 jours après sa sortie initiale, le film a réussi à récolter un peu plus de 400 millions de dollars, selon BoxOfficeMojo.

Spider-Man : No Way Home a rapporté 638 millions de dollars… en 5 jours.

C’est un contraste saisissant, surtout pour ceux qui sont emmitouflés dans la couverture douteuse du déni de Disney. Les fans ont été insultés et toutes les excuses possibles expliquaient pourquoi The Eternals avait fait un tel flop, y compris la tactique devenue routine – la peur de Covid.

Aujourd’hui, l’entreprise doit faire face à la réalité : les fans n’aiment tout simplement pas ce que MCU a prêché ces derniers temps. La phase IV a soit donné la priorité à la beauté au détriment de l’histoire, soit embauché des scénaristes qui ne pourraient pas écrire une fanfiction de collège pour sauver leur vie.

Aujourd’hui, les poulets sont rentrés au poulailler, et on ne peut plus se cacher la vérité. Disney a perdu beaucoup d’argent depuis le début de la phase IV, tant au niveau des films que des émissions de streaming Disney+. Les chiffres sont mauvais. L’accueil du public a été terne. Les budgets dépassent les revenus à pas de géant.

Le prochain film UMC est Docteur Strange dans le Multivers de Madness. Va-t-il faire des folies et se retrouver à nouveau ruiné ? Difficile à dire aujourd’hui, alors que même Tom Holland, l’homme-araignée, est trop occupé à donner des signaux de vertu pour les 2% de wokes sur Twitter. Benedict Cumberbatch avait fait des déclarations similaires dans le passé. […]

Bounding Into Comics


Fdesouche sur les réseaux sociaux