Fdesouche

A sept mois de l’élection présidentielle, une fondation lancée par l’oligarque Evgueni Prigojine propose des financements à des médias et des associations.

Publicité

« Nous sommes préoccupés par l’augmentation de la violence et du racisme parmi les forces de l’ordre en France. (…) Nous sommes prêts à financer une compagne [sic] informationnelle sur le sujet de la violence policière. » Voilà le message, faute comprise, reçu ces dernières semaines par plusieurs médias français (dont Le Monde ne fait pas partie) et des associations travaillant sur le thème des violences policières. Signé par un certain Ivan Karamazov, il émane d’une officine d’influence russe bien connue qui dit disposer « des ressources financières, juridiques et informationnelles pour aider les victimes ».

Entre autres associations, les collectifs Désarmons-les ! et Témoins-Caisse de solidarité, à Lyon, ont confirmé avoir été approchées. D’autres, comme La Fédération nationale des Maisons des potes, ont été contactées par téléphone. A chaque fois, les Russes cherchent à connaître les « besoins » que pourraient avoir leurs interlocuteurs. « Nous sommes prêts à financer vos actions », insiste la lettre réservée aux associations.

Les signataires se présentent comme appartenant à la Fondation pour combattre l’injustice, lancée au printemps par l’oligarque Evgueni Prigojine, dont le nom apparaît clairement sur le site de cette fondation. Cet homme d’affaires est connu pour être derrière la société de mercenaires Wagner et les premières « usines à trolls » installées en 2013 à Saint-Pétersbourg, structures destinées à inonder Internet de commentaires sur mesure.

(…) Le Monde


Fdesouche sur les réseaux sociaux