Fdesouche

Durant l’été 1981, la cité des Minguettes, au sud est de Lyon, s’embrasait. Cette première émeute urbaine a révélé à la France de Mitterrand, le « problème des banlieues ». Certaines des 85 tours érigées entre 1961 et 1973 pour former la ZUP géante de Vénissieux ont été détruites mais, 40 ans après, l’horizon du quartier n’est pas débouché malgré des investissements publics massifs. La disparition de toute mixité sociale a retiré une chance supplémentaire de réussite aux millenials des Minguettes. 

Au début des années 1980, on les appelait « les étés chauds des banlieues ». Vénissieux, Vaulx-en-Velin : l’est lyonnais a été le théâtre des premières émeutes urbaines dans les grands ensembles.

En 1983, c’est au sein de l’emblématique ZUP des Minguettes, un plateau agricole hérissé de 85 tours entre 1961 et 1973, que va naître l’idée de la « marche contre l’égalité et le racisme ».

[…]

Reportable sur La Montagne


Fdesouche sur les réseaux sociaux