Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

(Tokyo) Le portrait du fondateur de la Chine communiste, Mao Zedong, a fait une apparition imprévue aux Jeux de Tokyo et le Comité international olympique (CIO) a annoncé mardi qu’il « se penchait sur le dossier ».

Le geste posé par les athlètes chinoises d’arborer des épinglettes à l’effigie de Mao lors de la cérémonie de remise des médailles risque bien d’être jugé comme une violation de la règle 50 de la charte olympique qui interdit toute manifestation politique sur le podium.

Après avoir remporté l’épreuve du sprint féminin en cyclisme sur piste lundi, Bao Shanju et Zhong Tianshi ont accroché des épinglettes du visage de Mao sur leur uniforme. Celui qui a procédé à la création de la République populaire de Chine, en 1949, demeure une icône chinoise 45 ans après son décès survenu en 1976.

[…]

Ce type d’épinglette était porté par des centaines de millions de personnes dans les années 1960 afin de montrer leur allégeance au président du Parti communiste et à sa révolution culturelle ultra-radicale lancée en 1966. Le chef communiste actuel, Xi Jinping, a invoqué l’image de Mao dans sa tentative de se positionner comme un grand leader dans l’histoire de la Chine.

[…]

L’article dans son intégralité sur La Presse


Fdesouche sur les réseaux sociaux