Fdesouche

«Nous ne voulons plus être français» : Les combattantes de Daech en Syrie renoncent à leur nationalité

Une lettre signée par «les émigrées françaises en Syrie», adressée au ministère de l’Intérieur, au ministère des Affaires étrangères et «à la France» a été diffusée sur Internet. Dans cette lettre, attribuée par Tore Hamming, docteur spécialisé dans l’étude du jihadisme, aux femmes ayant rejoint l’organisation terroriste Daech, les combattantes déclarent renoncer à leur nationalité française. «Nous ne voulons plus être françaises, alors prenez le bon choix, celui de nous déchoir», écrivent-t-elles.

Publicité

Le long de la lettre, les femmes expliquent les raisons qui les ont fait rejoindre le groupe terroriste en Syrie, notamment leur «persécution» à cause de leur religion en France. «Comme des prisonnières, confinées dans les quartiers, on se cachait des regards et des agressions verbales. On se faisait rejeter ou juger à cause de nos vêtements ou de nos opinions ou de notre adhérence à la religion de l’islam». Dès lors les femmes déclarent avoir quitté la France sans intention d’y retourner. «Nous n’adhérons pas à vos lois ou à votre conception de la vie», indique la lettre.

[…]

L’article dans son intégralité sur Yabiladi


Fdesouche sur les réseaux sociaux