Fdesouche

« Je m’excuse, monsieur le Président, de m’être présenté en short devant vous ». Ce vendredi 18 juin 2021, au tribunal de Brest, juges, avocats, prévenus, ont tous éclaté de rire devant celui qui « a eu, la veille, un petit accident de vêtements ». Mais quand les peines, sont tombées sur les douze accusés de trafic de stupéfiants, personne n’a eu envie de rire. (…)

Publicité

Rue Gabriel Fauré, le « four » rapportait 3 000 € par jour, écoulant 1,5 kg de cannabis pour environ 130 clients. Le trafic arrosait aussi le quartier de Kerlivio, à Hennebont. De quoi se payer la location d’une villa avec piscine, à 1 500 € la semaine, à Plouhinec…

« Je n’en peux plus de la détention, laissez-moi sortir ! Je m’inscris à l’école de la deuxième chance ! » a supplié Elyes El Akad, surnommé Le Petit, le chef présumé du point de deal. Agé de 20 ans, il écope de la peine la plus sévère, quatre ans de prison.

Pas question d’indulgence pour le procureur Bastien Diacono. Il s’agit de « faire un exemple », de dissuader ceux qui seraient tentés d’importer de la banlieue parisienne à la province un modus operandi criminel détestable. « Quand on est un jeune de la cité des Mureaux, a essayé d’expliquer l’avocate Amina Saadaoui, c’est compliqué de résister aux pressions, à l’argent facile. »

Venus, comme Le Petit, des Mureaux, ses acolytes du point de deal sont eux aussi incarcérés, en plus d’une interdiction de séjour dans les cinq départements bretons pendant cinq ans. Moussa Kampila, 24 ans, le « transporteur », condamné à 2 ans, part directement en prison. Indrisa Diakité, 20 ans, le « comptable » prend 18 mois : « C’est la première fois que je me retrouve devant un tribunal, a-t-il déclaré. Et je vous promets que ce sera la dernière. »

18 mois de prison, aussi pour Abdourahman Signate, 21 ans, autre pilier du point de deal. Mais il fait désormais l’objet d’un mandat d’arrêt : il n’est pas revenu au tribunal pour le verdict. Tout comme Alexis Lablanche, 22 ans. Après avoir vigoureusement clamé son innocence, « je ne vendais que des parfums et des fringues », il n’est pas revenu entendre sa condamnation à deux ans de prison. Pour n’avoir que transporté et vendu du cannabis, un autre jeune des Mureaux, prend lui, un an de prison.

Ouest France


Fdesouche sur les réseaux sociaux