Fdesouche

Hier, 14 personnes ayant participé plus ou moins activement à un trafic de cocaïne sur le secteur de Castillon-la-Bataille ont été condamnées par le tribunal correctionnel de Libourne.

Zoubayr Barkellil, l’homme à la tête de ce réseau, est suspecté d’avoir écoulé plusieurs kilos de cocaïne et de cannabis entre janvier 2016 et avril 2017, date de son arrestation. Selon les enquêteurs, ce Belge de 34 ans arrivé à Libourne en 2010, gérait ses affaires depuis le bar Le Vincennes, à Castillon.

Le prévenu reconnaît avoir vendu de 2 kilos de résine de cannabis et 1,5 kilo de cocaïne pour un revenu total d’un peu moins de 80 000 euros. Des sommes bien en dessous de la réalité, selon le procureur Sylvia Pons. Les investigations ont révélé que l’argent récolté était ensuite transféré au Maroc par des virements ou des mandats cash. Auraient participé à ces opérations les sœurs et la femme du gérant du trafic. Cette dernière aurait même ouvert un compte au nom de leur fils, alors âgé de 15 mois, pour effectuer des transactions.

Après deux heures de délibération, les juges ont condamné Zoubayr Barkellil à quatre ans de prison dont deux de sursis. Une peine proche des réquisitions de la procureur, qui se félicite de la réussite de l’affaire tout en restant lucide. « Dans l’esprit c’est satisfaisant, mais je suis convaincue qu’un autre a récupéré le point de deal », regrette la magistrate

Sud Ouest


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux