Fdesouche

(Image d’illustration : Three Girls, série BBC sur le trafic sexuel de jeunes filles blanches par des pakistanais qui a bouleversé l’Angleterre)

Le gouvernement britannique a présenté ses excuses vendredi pour avoir «laissé tomber» pendant des années des «milliers» de victimes de viol, se disant «profondément honteux» que le nombre de condamnations d’agresseurs sexuels et violeurs soit au plus bas et promettant de remédier à la situation.

[…]

Associations et militants ont globalement salué ces excuses, mais s’inquiètent de voir «si ce qui a été annoncé aujourd’hui sera suffisant», a déclaré à une porte-parole de Rape Grisis England and Wales, face à la «véritable crise» de la prise en charge de ces crimes. «Certains éléments du rapport sont encourageants, mais il est difficile d’identifier de grands engagements qui amélioreront radicalement et rapidement l’expérience que les victimes ont du système judiciaire», a ajouté une autre porte-parole. Au Royaume-Uni, les autorités estiment que 128.000 personnes sont chaque année victimes de viols ou de tentatives de viols, mais seulement 3% des cas signalés ont donné lieu à une inculpation en 2019-2020. Un chiffre qui s’élevait à 13% en 2015-2016.

Le Figaro via AFP


En Lien :

Royaume-Uni : le gouvernement ne publiera finalement pas l’étude sur les gangs de prédateurs sexuels violant des jeunes filles blanches

Angleterre : Pourquoi les viols commis par un gang d’origine pakistanaise ont été tus par la presse ?

Angleterre : comment expliquer que 1.400 fillettes de Rotherham aient été violées impunément par des hommes pakistanais ?

Three Girls (Arte) : la mini-série sur le trafic sexuel de jeunes filles blanches par des Pakistanais qui a bouleversé l’Angleterre


Fdesouche sur les réseaux sociaux