Fdesouche

La tête de liste LaREM pour les régionales en Pays de la Loire, François de Rugy, a “immédiatement porté plainte au commissariat de police de Nantes“, afin qu’une “action soit intentée en justice contre cette militante d’extrême-gauche“, a-t-il expliqué.

C’est quelqu’un qui a prémédité son action, j’étais sur la place depuis 30-45 minutes, et donc j’avais sans doute été vu par ces personnes. Par ailleurs, ça a été quasiment revendiqué sur un site internet d’extrême gauche qui a publié la vidéo. On voit bien qu’il y a derrière un mode d’action politique, qui est manifestement commun aux extrêmes. On a vu le président de la République être giflé par un militant d’extrême droite, sans doute Jean-Luc Mélenchon a été visé par un militant d’extrême-droite lui aussi. De l’extrême-droite à l’extrême-gauche, il y a un point commun: c’est ce mode d’action qui vise à nous intimider.”

L’homme politique a, enfin, affirmer condamner “les violences, d’où qu’elles viennent et quelles que soient les cibles“.

BFMTV

Après la gifle infligé à Emmanuel Macron, un nouvel élu a été agressé vendredi soir. François de Rugy, député de Loire-Atlantique et tête de liste LREM pour les élections régionales en Pays-de-la-Loire, a été enfariné vendredi soir, vers 20 heures, par une femme alors qu’il faisait campagne à Nantes. L’enfarineuse présumée a été interpellée par la police. François de Rugy a porté plainte

Sur Twitter, le préfet de Loire-Atlantique Didier Martin a exprimé “son soutien à François de Rugy” confirmant que ce dernier a été “victime d’un acte de malveillance“. “Dans une démocratie, rien ne justifie qu’on s’en prenne aux élus. Merci à @PoliceNat44 pour son action rapide“, a tweeté le préfet.  […]

Le Point


Fdesouche sur les réseaux sociaux