Fdesouche

Les Américains sont fiers d’être américains. Pourquoi les Français ne sont-ils pas fiers d’être français ?

Killian Mbappé

Vous semblez très conscient de votre statut de personnalité publique.

Je sais que j’ai des droits, et des devoirs aussi. Et ça fait partie de mes devoirs d’aider les autres. C’est aussi une volonté de ma part, parce que moi, on m’a aidé. C’est l’histoire de la vie : on te donne, et tu donnes en retour. Je pense que je suis arrivé à cette étape de ma vie où je suis en position de transmettre

Vous êtes très attaché à la France ?

Bien sûr. Je suis né en France, j’ai grandi en France, la France m’a tout donné. Et j’essaie de le lui rendre, chaque fois que je joue pour l’équipe nationale. Je pense que mon amour de la France n’est plus à prouver. Jouer pour la France, c’est au-dessus de tout.

Comment avez-vous vécu les premières critiques contre vous, cet hiver ?

Je n’ai aucun problème avec les critiques sur le joueur. Ce qui m’a affecté, c’est quand on a attaqué la personne que je suis. Quand j’étais moins bien sur le terrain, on a dit : « Il se prend pour quelqu’un d’autre. » Non… Quand tu n’es pas bon sur le terrain, ça regarde tes qualités footballistiques. Tu peux critiquer le joueur, dire « Kylian, il n’est pas bon ». Je n’ai aucun problème à dire que Kylian n’est pas bon.

Parlons de vos origines (camerounaises et algériennes). L’identité est-elle une question pour vous ?

Non. Mais je peux comprendre qu’on me la pose. Pour moi, ça a toujours été clair : je suis né en France, mes parents sont français, j’ai grandi en France. Je suis français à 100 %. Bien sûr, je suis extrêmement fier de mes origines, parce que ça fait partie de mon histoire, c’est mes racines. Mais moi, mon pays, c’est la France.

Vous parlez souvent de « la nouvelle France ». Vous arrive-t-il de vous définir comme noir ou arabe ?

Pas du tout. Pour moi, dire qu’on est noir, arabe, blanc, c’est mettre une barrière, et dans la nouvelle France, il n’y a pas de barrière, on est tous ensemble.

Pourtant, les tensions sont fortes autour de ces questions…

Il ne faut pas voir la France plus noire qu’elle ne l’est ! Je pense bien sûr qu’il y a des problèmes dans le pays, mais je vous jure, moi qui ai la chance de beaucoup voyager, qu’on est dans un très bon pays.

Vos parents vous ont inscrit dans un collège privé catholique. Vous êtes croyant ?

Je suis croyant, mais pas pratiquant. Ce collège, c’était plus un choix pour le calme, ça m’apportait un cadre dont j’avais besoin. J’étais quand même un enfant turbulent, hyperactif.

Votre amour de la France, il vient de vos parents ?

J’ai toujours été éduqué avec cette forme de reconnaissance pour la France, parce que la France, elle fait des choses pour les gens, et à moi, à ma famille, elle a beaucoup donné. Donc il faut être fier de son pays. Les Américains sont fiers d’être américains. Pourquoi les Français ne sont-ils pas fiers d’être français ?

[…]

L’Obs / L’Obs



Fdesouche sur les réseaux sociaux