Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

04/06/2021

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

IFOP


02/06/2021

[…]

Certes, on savait les petits « chéris » nombreux. D’après les audiences relevées par Médiamétrie, environ 1 million et demi de Français en moyenne suivent TPMP. Reste que ces données ne concernent que les personnes qui regardent la télévision à un moment donné et qu’elles ne sont pas rapportées à l’ensemble de la population. Or, révèle le sondage, 29 % des Français ont déjà regardé au moins une fois le programme de C8. Plus surprenant, ils sont 19 % à le faire au moins une fois par semaine (voir graphique). Cela signifie que 10 millions de Français majeurs, un sur cinq, visionnent TPMP ! « Les fanzouzes qui regardent plusieurs fois par semaine représentent un huitième de la population (13 %). Ils sont donc plus de 6 millions de Français à regarder Hanouna très régulièrement, précise Jérôme Fourquet, le directeur du département opinion à l’Ifop. Dans une société que je qualifie “d’archipellisée”, rassembler sur son nom une telle part de la population, c’est beaucoup ! » Qu’on l’aime ou pas, Cyril Hanouna a ainsi les yeux et les oreilles d’une grande partie du pays. « À l’approche de la présidentielle de 2022, il pèse dans le débat public », poursuit l’auteur de L’Archipel français (Seuil).

[…]

Quand on scrute le profil des Français adeptes de TPMP, on voit qu’il n’y a pas que de jeunes friands de télé-réalité. Cyril Hanouna attire toutes les générations de 18 à 50 ans. Parmi les Français de 18-24 ans, 16 % sont des fanzouzes. Mais ils sont aussi 19 % chez les 25-34 ans et encore 17 % chez les 35-49 ans. « Il y a un clivage générationnel assez marqué : au-delà de 50 ans, l’homme ne fait pas recette. En revanche, on aurait tort de limiter son audience aux plus jeunes. Il parle à un large spectre de la population », observe Jérôme Fourquet.

Jonction. D’après notre sondage, ses adeptes sont surtout des ouvriers, employés, artisans, commerçants, femmes au foyer ou inactifs. « C’est d’abord une France populaire. Quand on la dessine, elle présente des similitudes avec la France des Gilets jaunes. À l’inverse, la France des cadres, très diplômée, est beaucoup plus distante. » Hanouna a d’ailleurs été le premier à inviter des Gilets jaunes dans ses émissions, donnant régulièrement la parole à l’un d’eux, Jérôme Rodrigues.

Les fidèles de l’animateur proviennent autant des communautés urbaines de province que de l’agglomération parisienne.

[…]

Sur le plan politique, les fanzouzes sont des Français plutôt attirés par les extrêmes. Si l’on regarde leur vote au premier tour de la présidentielle de 2017, parmi l’électorat de Marine Le Pen, il y a 20 % d’inconditionnels de Cyril Hanouna, et 14 % parmi celui de Jean-Luc Mélenchon. Chez ceux qui ont voté Emmanuel Macron, on n’en trouve plus que 12 %. Les supporteurs de François Fillon sont les plus réfractaires à l’animateur (4 %).

[…]

Le Point


Fdesouche sur les réseaux sociaux