Fdesouche

Situé dans le quartier de Cleunay, au sud-ouest de la capitale bretonne, l’endroit est en effet un lieu de deal bien connu. C’est là qu’un jeune Tchétchène de 23 ans a été tué par balles le 17 mars dans un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants. Des faits d’une rare violence qui ont conduit les autorités à agir dans ce quartier pris en otage par les dealers. « Ils font ça à la vue tout le monde, témoigne un riverain. Ils installent tranquillement leurs chaises dans la rue et ils attendent les clients à longueur de journée ».

Publicité

20 minutes

Ce jeudi 3 juin 2021, cette mère venue chercher son enfant en fin d’après-midi, à l’école Champion de Cicé dans le quartier de Cleunay, à Rennes, résume le sentiment général qui anime les parents d’élèves. Peu valident la décision d’avoir posé des bâches noires sur les grilles, il y a environ un mois. (…)

Cette mère d’élève décrit : « C’est un quartier très chaud. Il y a beaucoup de trafic de stupéfiants. Mais je ne vois pas l’intérêt de ces bâches. Nous sommes confinés depuis longtemps, c’est lourd pour les enfants. Il n’y a plus de vie. Ça ne ressemble plus à une école. »

Pour Ayoub, qui attend également son enfant ce jeudi 3 juin, « les enfants sont enfermés. Quand ils sont en récréation, ils ont envie de voir l’extérieur ».

Tous ne sont pas opposés à cette initiative. Une mère d’élève se trouvait à proximité des lieux du drame, le 17 mars dernier. Son enfant lui a un jour demandé, à propos d’un guetteur se trouvant près de l’école : « Pourquoi il est sur sa chaise ? ». La Ville de Rennes indique de son côté que la pose de brises vues a été « accueillie favorablement par les parents d’élèves et les membres de l’équipe éducative ».

Actu Rennes


Fdesouche sur les réseaux sociaux