Fdesouche

Co-fondatrice du festival d’Angoulême, Marie-France Brière a signé une enquête passionnante en mode Columbo sur un aspect méconnu de l’histoire de Big Apple, diffusée ce 24 décembre à 18h sur Public Sénat.

Votre documentaire revient sur un épisode méconnu de l’histoire de France et des Etats- Unis. En 1524, à la recherche d’un raccourci pour la Route des Indes, le navigateur Verrazzano fut le premier à découvrir le site de New York qu´il décida alors de baptiser Angoulême en l´honneur de son roi François Ier, comte d´Angoulême. Comment avez-vous entendu parler de cette histoire ?

Marie-France Brière : Tout à fait par hasard. Voilà plus de 10 ans, alors qu’on travaillait à la création du festival d’Angoulême avec Dominique Besnehard, je suis allé à la Bibliothèque Sainte Geneviève à la recherche d’ouvrages qui pourrait nous y aider. Et là, en fouillant dans les rayons, je suis tombée sur la traduction française d’une thèse américaine qui racontait donc comment – avant qu’elle ne soit rebaptisée Nouvelle- Amsterdam au 17ème siècle – le premier nom de New- York avait été Angoulême. Je n’avais jamais entendu parler de cette histoire mais je trouvais la coïncidence amusante alors que nous nous apprêtions à lancer ce festival.
[…]

Est-ce qu’un projet sur un fait historique pratiquement connu de personne est simple à financer ?

Au départ les soutiens ont été rares. Seul le département de la Charente m’a accompagné. Et une fois terminé, je n’ai jamais pu convaincre France 3 de le diffuser sur son réseau national. Ils m’expliquaient que c’était trop clivant ! Ce qui me semble vraiment absurde au regard de leur mission de service public. Mais qu’importe ! On a été diffusé sur France 3 Nouvelle Aquitaine et on a réuni un million et demi de téléspectateurs, un score que je n’aurais jamais atteint en national. Donc au final, on a été gagnants. Et évidemment encore plus grâce à la Chaîne Public Sénat qui a décidé de le programmer plusieurs fois pendant les fêtes. Et puis, j’ai été très sensible à l’accueil enthousiaste que Et si New- York s’appelait Angoulême a reçu en ouverture de la French Cinema Week à New- York en novembre dernier, le premier prolongement outre- Atlantique de notre festival d’Angoulême. Ce fut moi un moment formidablement émouvant à vivre.

Première

Récemment sur Fdesouche, un autre documentaire “clivant”

http://www.fdesouche.com/1315489-neuilly-sur-seine-92-le-maire-fait-annuler-la-projection-dun-film-sur-lislamo-gauchisme-pourtant-encense-par-la-presse-de-gauche-et-de-droite


Fdesouche sur les réseaux sociaux