Fdesouche

Cette enquête préliminaire est ouverte pour “provocation publique à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée”.

“Alors, je ne suis pas raciste, mais maintenant il y en a marre des Arabes.” Ces propos racistes tenus par le président bénévole du Yachting Club de la Pointe-Rouge, un club nautique de la ville, lors d’un conseil portuaire, sont dans le viseur de la justice. Le parquet de Marseille a annoncé, mardi 27 avril au soir, avoir ouvert une enquête préliminaire pour “provocation publique à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée”.

Evoquant le problème des incivilités lors d’une réunion sur le port de plaisance de la Pointe-Rouge le 22 février, Christian Tommasini a évoqué l’éventualité d’une “ratonnade” et déclaré : “Ils profitent de la demi-heure de parking gratuite… en plus, que des melons, que des Arabes. Pas un blond, un Blanc, un qui est bien comme il faut, non, que des Arabes”, cite le média local Marsactu (article réservé aux abonnés), qui a révélé les propos, enregistrement de la séance à l’appui.

(…)

Jugeant cette polémique “complètement ridicule”, Christian Tommasini a confirmé auprès de l’AFP avoir tenu ces propos, expliquant “que ses mots [avaient] dépassé [s]a pensée”. Revenant sur le terme “ratonnade”, il a poursuivi : “Je ne ferais jamais un truc comme ça.”

Francetvinfo

(Merci à MarcelVincent)


Fdesouche sur les réseaux sociaux