Fdesouche

25/10/2020

Allemagne – En réaction à l’attaque meurtrière à l’arme blanche de Dresde, le ministre fédéral de l’Intérieur Horst Seehofer (CSU) préconise de ne pas prolonger l’interdiction générale des expulsions vers la Syrie.

“Au vu de cet acte détestable, au vu du profil du suspect, je ne peux expliquer à personne que même des migrants syriens ayant commis des crimes terribles ne peuvent être expulsés vers la Syrie”, a déclaré M. Strobl, ministre de l’Intérieur du Bade-Wurtemberg. “Le gouvernement fédéral doit de toute urgence se pencher sur la situation en Syrie et actualiser son point de vue sur la situation.” (…)

“L’interdiction des expulsions doit être levée le plus rapidement possible”, a déclaré le député CDU Christoph de Vries. “Le droit des migrants à la protection s’arrête là où la protection de notre propre population n’est plus garantie”, a-t-il souligné.

Cependant, il n’y a actuellement aucun contact diplomatique officiel avec le gouvernement syrien du président Bachar al-Assad. En outre, les forces de sécurité syriennes sont accusées de torture et de meurtre d’opposants politiques – en particulier d’islamistes.

Le ministre fédéral de l’Intérieur Horst Seehofer (CSU) : “Je préconise fortement que nous vérifions s’il n’est pas possible de procéder à des expulsions vers la Syrie, mais jusqu’à présent l’évaluation du ministère fédéral des Affaires étrangères a été différente”.

Welt.de / Stuttgarter-Zeitung


23/10/2020

Le terrorisme islamiste voulait “massacrer” des chrétiens et leur “couper la langue”.

Le tueur de Dresde, qui a poignardé à mort un touriste et grièvement blessé un autre, était connu pour être une menace. Il s’est radicalisé peu après son arrivée en Allemagne, menaçant les personnes d’autres confessions de la manière la plus dégoûtante qui soit.

Abdullah Al Haj Hasan a été condamné à de la prison ferme, sa libération a été assortie de diverses conditions et il était sous surveillance – mais pas complètement. Des erreurs incroyables ont été commises dans cette affaire.

(…) BILD

Un islamiste radicalisé de longue date, connu des services de renseignements, arrivé en Allemagne avec la vague d’immigration de 2015 et qui, cinq ans plus tard, perpètre un meurtre au couteau en plein centre-ville. L’affaire Abdullah, du prénom de ce syrien de 20 ans qui a mortellement agressé, le 4 octobre à Dresde, un touriste allemand de 53 ans, relance la polémique sur deux fronts : la difficulté de la police à surveiller les islamistes violents, et l’ampleur de la menace que fait peser sur le pays la radicalisation islamiste. Mercredi, le parquet fédéral a qualifié de « terroriste », cet acte similaire à l’assassinat perpétré en France.

(…) Le Figaro


22/10/2020

L’attaque islamiste présumée attribuée à un Syrien, qui a fait un mort début octobre en Allemagne, n’aurait «pas pu être évitée» même si le suspect était connu pour radicalisation, ont affirmé jeudi les autorités de la région de Saxe où le meurtre a eu lieu.

«C’est l’amère vérité: nous n’aurions pas pu éviter cet acte», a déclaré le chef des services de renseignements de ce land, Dirk-Martin Christian, lors d’une conférence de presse à Dresde. Il a reconnu que le suspect, qu’il a qualifié de «terroriste islamiste», était suivi «étroitement» y compris le jour de son attaque au couteau, tout en refusant de préciser à quel moment exactement il avait été sous observation lors de cette journée. «De notre point de vue, nous avons épuisé toutes les mesures à notre disposition», s’est également défendu Petric Kleine, président de la police judiciaire de la région.

(…) Le Figaro


21/10/2020

Deux morts, deux attaques au couteau, l’une à Dresde, l’autre à Conflans-Sainte-Honorine… L’inquiétude du gouvernement allemand face à «la menace terroriste islamiste» est ravivée, même si les faits se sont déroulés à plus de mille kilomètres de distance, en Allemagne et en France. Et déjà, des médias allemands associent ces deux crimes.

(…) Abdullah, un Syrien âgé de 20 ans, a été interpellé mardi (…) L’homme se serait radicalisé depuis son arrivée en Allemagne, en 2015, au plus fort de l’afflux de migrants en provenance de Syrie (…) Plusieurs médias allemands le décrivent comme un partisan de l’organisation djihadiste Etat islamique.

Il avait été remis en liberté le 29 septembre, soit quelques jours avant l’attaque mortelle de Dresde, et restait fiché par la police comme potentiellement « dangereux ».

En Allemagne, le jeune homme n’avait pas le statut officiel de réfugié mais restait « toléré » par les autorités.

(…) Le Parisien


Les investigations ont été confiées au parquet de Karlsruhe, compétent en matière de terrorisme. La justice soupçonne “un acte au motif islamique”, a précisé dans un communiqué le parquet de Dresde.

(…) Le Dauphiné


Dresde (Allemagne) – Après l’attaque sournoise au couteau de deux touristes de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, la police a pu arrêter le tueur présumé, un Syrien de 20 ans, à Dresde dans la nuit de mercredi.

La police de Dresde avait formé une commission spéciale (29 officiers) après qu’un inconnu a attaqué deux touristes allemands derrière le Palais de la Culture dans la soirée du 4 octobre. Un homme de 55 ans de Krefeld est mort, un homme de 53 ans de Cologne a survécu à l’attaque mais souffre de graves blessures.

BILD


(…) Selon le parquet, le suspect a déjà fait l’objet de plusieurs condamnations pour actes de violence et pour avoir agi en vue de recruter des soutiens à “une organisation terroriste”.

Le suspect plusieurs fois condamné, libéré quelques jours avant l’attaque

Le Dauphiné


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux