Fdesouche

Si l’histoire de ces dessins était inscrite au programme des classes du primaire et du secondaire, ce ne serait plus aux enseignants de prendre la décision de les montrer et d’en assumer les conséquences, juge le journal danois Politiken après l’assassinat de Samuel Paty en France.

Après le meurtre de Samuel Paty vendredi 16 octobre, une professeure danoise a indiqué sur Facebook qu’elle comptait elle aussi montrer des caricatures de Mahomet à ses élèves, en solidarité avec son collègue français assassiné. Un message depuis supprimé du réseau social en raison des menaces qu’aurait reçues l’enseignante. Une plainte a été déposée.

Un épisode qui illustre, selon le journal danois Politiken, le dilemme auquel sont confrontés les enseignants du pays : peut-on enseigner l’histoire danoise sans montrer les caricatures de Mahomet ? […]

Courrier International


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux