Fdesouche
Mosquée de Pantin : hier courtisé, aujourd’hui décrié, qui est M’hammed Henniche ?

C’est donc le début de la riposte, pour cette personnalité publique, qui a su cultiver, au fil des ans, des relations étroites avec les services de l’Etat… et avec de nombreux élus de tous bords. M’hammed Henniche a annoncé mercredi soir qu’il allait déposer un recours contre l’arrêté de fermeture de la mosquée de Pantin qu’il dirige. (…)

Pour resserrer les liens, l’UAM 93 a aussi pris l’habitude, depuis quinze ans, d’inviter les politiques à ses Iftar (NDLR : les repas de rupture du jeûne) ou des rencontres. Et les cartons d’invitation dépassaient largement les frontières du 93 : Alain Juppé en 2015, François Fillon en 2014, Nathalie Kosciuszko-Morizet en 2015, ou encore Valérie Pécresse, à Pantin en 2013 et au Blanc-Mesnil en 2015.

«Tous s’y précipitaient, persifle un observateur. Ironique, quand on voit que, aujourd’hui, tous condamnent la mosquée de Pantin et adhèrent à sa fermeture…» Contactée Valérie Pécresse balaie l’attaque. «Dans le cadre du dialogue interreligieux, on a besoin d’interlocuteurs. Monsieur Henniche en est un. Mais je n’ai pas de rapports de soutiens politiques avec lui. Disons, des rapports polis.»

www.leparisien.fr


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux