Fdesouche

C’est un coup dur pour la future police municipale d’Anne Hidalgo. La ville s’est fait voler tout un stock de gilets pare-balles, de matraques, de tonfas, de menottes, de bombes lacrymogènes, de téléphones PVE (procès-verbal électronique), de tenues complètes de policiers municipaux.

Le vol a eu lieu dans les vestiaires des agents dans le local de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP), la future police municipale de la mairie de Paris, rue de Vaugirard (XVe).

L’entrée de cette antenne DPSP, très discrète pour des raisons de sécurité, se fait par la porte d’un immeuble moderne d’habitation des années 1980. Il n’y a pas de plaque. Les bureaux et locaux se trouvent en fond de cour.  […]

Le Parisien


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux