Fdesouche

(…) Ce soir-là, dans la salle, il y a des jeunes et des vieux, en sweat-shirt ou en costume, crânes rasés ou bien coiffés… Toutes sortes de gens, en fait – sauf des Noirs et des Arabes, justement au cœur de son nouveau livre La France interdite, sous-titré « La vérité sur l’immigration » (éditions Ring).

Pendant toute la soirée, certaines expressions déclencheront des rires, comme « l’immigration est une richesse », une des phrases qui, d’après Obertone, nous est assénée. Il avait déjà signé, en 2013, un best-seller, La France Orange mécanique, consacré à l’insécurité. Les « Français de souche – je vous déconseille d’employer cette expression en public [rires] –, majoritaires, seront bientôt minoritaires », assure-t-il. Sans tarder, il relie l’immigration à la baisse du QI des Français, aux maladies qui ressurgissent et, bien sûr, à la montée de l’insécurité. Le vivre-ensemble serait imposé par « des années de formatage », de la part de « médias comme Le Monde que personne ne lit ».

(…) Un homme observe que la Pologne, pays très catholique, a peu de migrants. « Ça ne fait pas tout, des pays catholiques ont sombré dans le vivre-ensemble », rétorque Laurent Obertone. Quant au pape François, le journaliste l’accuse de ne pas valoir mieux que « la tante Yvette, au repas de famille, qui veut augmenter sa valeur morale » en se piquant d’aide aux migrants (rires).

(…) Laurent Obertone voudrait « terminer sur une note optimiste » : Orban est plus populaire dans son pays que Merkel et Macron dans les leurs ; Giscard a, selon lui, exprimé des regrets sur le regroupement familial ; Collomb a parlé, en démissionnant, de « la situation très dégradée »… C’est signe que le vent est en train de tourner.

(…) Le Monde


Fdesouche sur les réseaux sociaux