Fdesouche

Lundi soir, Bertrand Delanoë a démarré ses comptes rendus de mandat dans le dixième arrondissement. Face à des attaques virulentes venant du public, il a cherché à justifier sa décision d’avoir fait évacuer en plein été le square Villemin.
Depuis des années, ce square était devenu un camp pour réfugiés à ciel ouvert où les exilés afghans, attendant un hypothétique passage vers la Grande-Bretagne, avaient pris l’habitude de se rassembler et de dormir la nuit.
Une grande dame blonde cogne d’entrée : « Allez-vous continuer la politique de répression main dans la main avec la préfecture de police ? Il faut un accueil spécifique pour ces gens, il y va de la réputation de notre ville ! ». Derrière, une dame âgée plaide pour les exilés : « Ce n’est pas de la vermine ! Ce qui leur manque le plus, ce sont des douches. » Une autre jeune femme n’hésite pas : « Vous mettez en œuvre la même politique que le gouvernement, alors dîtes que vous approuvez cette politique, ce sera plus clair ! »
A l’idée d’être comparé à Eric Besson, l’ancien socialiste devenu ministre de l’Immigration, Bertrand Delanoë bout intérieurement et contre-attaque. « Franchement, me comparer à Eric Besson ! Ce n’est pas très sérieux. Quand il faut parrainer des enfants de sans-papiers, qui les associations viennent voir ? C’est moi. Alors oui, j’ai décidé de faire évacuer le square Villemin, et j’assume ! »
source


Fdesouche sur les réseaux sociaux