Fdesouche

En bref

Nîmes : un groupe de policiers en civil pris pour cible par une trentaine de jeunes. Samedi, tout près de la Préfecture, une bande de trente jeunes s’en prend à cinq ados. Témoins de l’agression, sept élèves de l’école de police de Nîmes interviennent : les agresseurs se retournent contre eux. Deux policiers seront blessés et transportés au CHU. Un fait divers « symptomatique du climat régnant actuellement à Nîmes », précise le Midi Libre. Source
Castres : la police n’entre pas dans le quartier de Laden. Dimanche 6 septembre, une heure du matin : de nombreux véhicules célèbrent la victoire de l’équipe de foot d’Algérie en défilant dans les rues de la ville, tous klaxons hurlant et musique à fond. Alertées par les riverains, deux voitures de police prennent en chasse le cortège jusqu’à l’entrée du quartier de Laden, où elles sont criblées de pierres par une cinquantaine de jeunes au visage masqué. La patrouille préfère alors se retirer, pour éviter d’« envenimer la situation ».  Source
Toulouse : émeute quartier Empalot. Intervenant pour porter assistance à des personnes bloquées dans un ascenseur, pompiers et policiers essuient des jets de pierres de la part d’une trentaine d’émeutiers. Une « montée de fièvre comme il s’en produit souvent », précise La Dépêche. Source
Toulouse :  les jeunes chassent les passants à coups de pétards. Square Charles de Gaulle, il y a deux semaines, une douzaine de jeunes connus pour  «squatter très souvent dans le parc » envoient des pétards « de gros calibre » sous les bancs pour forcer les promeneurs à partir : « Ils prenaient tout le monde pour cible, le parc s’est vidé en quelques minutes ». Une fois sur les lieux, la police municipale procède à des contrôles d’identité mais personne n’est interpellé. Selon La Dépêche, ces explosions de pétards de forte puissance sont récurrentes dans différents quartiers de la ville. Source


Fdesouche sur les réseaux sociaux