Fdesouche

euro-commu.jpgExtrait d’un article tiré du portail du Parlement Européen :

« Depuis 60 ans, les pays européens accueillent les migrants internationaux. Est-ce la solution à une population démographique qui décline ? De plus en plus d’hommes politiques et universitaires en sont persuadés.

On estime que la population immigrée représente en moyenne 8,6% de la population totale de l’UE. (…) Pour la française Françoise Castex (Parti Socialiste Européen), auteur d’un rapport sur l’avenir démographique de l’Europe, il faut considérer l’immigration comme un élément positif pour la population du continent.

Car avec une population vieillissante et un taux de fécondité faible, on estime que d’ici 2050, près de 56 millions de travailleurs immigrés seront nécessaires en Europe pour pallier les besoins de l’économie (source : Etude de la Commission européenne d’octobre 2007). L’immigration serait donc une des solutions au vieillissement de la population européenne.

Pourtant, selon un sondage Eurobaromètre, seuls 4 européens sur 10 estiment que les immigrés contribuent positivement à leur pays. L’intégration jugée insuffisante des migrants dans leur société d’accueil jette une ombre sur le phénomène d’immigration.

Pour contrer les opinions xénophobes, Françoise Castex plaide pour une approche raisonnée de l’immigration : les immigrés doivent obtenir une sécurité légale et sociale (…)

Le problème de l’immigration clandestine semble occulter les bénéfices évidents d’une immigration bien gérée. Si les chiffres sur l’immigration illégale sont controversés, on peut avancer une estimation entre 4.5 et 8 millions d’illégaux sur le sol européen. » (ndlr : vu la propagande, compter au moins le double) (source)

Résumé :
• le Parlement Européen est idéologiquement à gauche.
• le Parlement Européen est en faveur d’une immigration accrue
• Les bénéfices de l’immigration sont jugés “évidents”.
• l’avis des populations qui rejettent l’immigration est tout simplement ignoré.
• Les opposants à la politique d’immigration sont rejetés comme “xénophobes”.
• Il n’est JAMAIS question d’une politique d’encouragement à la natalité européenne.


Fdesouche sur les réseaux sociaux