« Le FN génère de l’insécurité parce qu’il ne permet pas le vivre-ensemble » (Grandserre/RMC)

Dans les GG de RMC, les chroniqueurs Sylvain Grandserre et Philippe Gabilliet tirent à boulets rouges sur le maire d’Hayange et son livre anti-islam. Ils s’en prennent aussi aux électeurs FN.

« Beaucoup d’électeurs du FN sont des gens en souffrance [...]. C’est vraiment un parti dont les comportements sociaux des militants peuvent mettre en péril l’ordre social et public. » -  Philippe Gabilliet

Marine Le Pen est un cauchemar

Diatribe de Bernard Grelon, avocat d’affaires

Le Monde du 8 avril, par une mise en page dont il a le secret, a juxtaposé un article d’Ulrich Beck avec une interview de Marine Le Pen, titré « La mondialisation est un cauchemar ».

Hebergeur d'imageAu ravissement que l’on ressent à lire Ulrich Beck, à découvrir une pensée interrogative, curieuse, attentive à l’autre, soucieuse d’élaborer des concepts rendant possible la perception d’un monde qu’il essaie de décrire avec modestie, prudence et honnêteté, s’oppose le discours de Madame Le Pen construit sur le dogmatisme, la haine de l’autre, le refus d’admettre que la modernité puisse être autre chose que la décadence.

Pour Madame Le Pen, l’Europe, la mondialisation, l’euro sont, par postulat, l’expression du mal, la cause de tous les malheurs des Français. Marques et signes du cosmopolitisme, de la finance internationale -les bons vieux thèmes antisémites ne sont pas loin- ces transformations du monde, ces institutions construites avec tant de difficultés et qui ont permis à l’Europe occidentale de vivre dans la paix et la prospérité pendant des décennies, sont le signe du mal absolu. Elle refuse d’en admettre la nécessité, voire même l’utilité.

Madame Le Pen, ne s’inscrit que dans les catégories, les schémas d’un passé disparu, celui de l’Etat nation, dont elle appelle un illusoire retour. Elle oublie les guerres, les massacres qui tout au long du XIXe siècle ont été conduits en son nom; elle préfère dénoncer des boucs-émissaires. [...]

Dans cette prétention à détenir la parole vraie et légitime, Madame le Pen révèle le totalitarisme qui est de l’essence de son discours et du parti qui l’exprime et qu’elle anime.

Arrivée au pouvoir, une telle idéologie appelle ouvertement à la dénonciation, à la traque et à l’enfermement de tous les « antifrançais », tous ceux qui prétendent défendre d’autres valeurs qui sont par construction définies comme démobilisatrices, subversives, antinationales.

Cette brève interview de Madame Le Pen démontre une fois de plus, qu’en dépit des efforts de ses dirigeants pour se présenter sous une forme attrayante et convenable, que le FN ne pose pas de bonnes ou de mauvaises questions.

Il n’en pose pas. Il n’est pas devenu un parti comme un autre. Il assène des diktats, il exacerbe les peurs. Il excite la haine d’autrui. Il demeure ce qu’il a toujours été, l’expression d’une pensée totalitaire, en un mot « fasciste ».

Huffington Post

Tariq Ramadan/Edgar Morin : «Le foulard est une chose anodine, beaucoup plus anodine qu’une croix…» (Vidéo)

Débat entre Edgar Morin, sociologue, et Tariq Ramadan, universitaire et théologien, dans l’émission «Ce soir ou jamais» du 7 mars 2014 sur la laïcité, le blasphème…

« Cette laïcité figée qui prend un aspect disons culturel, pas de persécution, mais ne donne pas à comprendre par exemple que le foulard est une chose anodine, beaucoup plus anodine qu’une croix… » (Edgar Morin , 20min40)

«Sur les caricatures je me suis mis du côté du respect des communautés […] Là il s’agit du prophète Mohamed et c’est une chose hyper-sacrée » (Edgar Morin, 30min40)

Le Parisien (Merci à Thomina)

Le Danemark selon Bernard-Henri Lévy

Le Danemark vu par Bernard-Henri Lévy sur son blog La Règle du Jeu.

Et rien ne semble devoir arrêter le déferlement d’antiaméricanisme dans un pays qui passe pour vacciné contre cette passion rouge-brune. Autre signe des temps ? On se croirait en France – c’est tout dire.

Copenhague. Bibliothèque royale du Danemark. Ce paradoxe d’une monarchie, une vraie, scrupuleusement attachée, comme j’ai pu le constater hier soir, lors de la soirée de gala donnée par l’ambassade de France, à ses étiquette et protocole – mais qui est aussi, et sans contradiction aucune, l’une des sociétés les plus égalitaires que je connaisse. […]

C’est le pays du roi Christian, dont la légende veut qu’il ait porté l’étoile jaune, en solidarité avec ses sujets juifs, aux sombres temps de l’occupation nazie. C’est une légende, oui, me dit Bo Lidegaard, directeur du grand quotidien Politiken […]. Mais ce qui n’est pas une légende, c’est qu’il a refusé que les juifs danois la portent. Ce qui n’est pas une légende, c’est que le peuple danois tout entier les a protégés, aidés à passer en Suède et, surtout, surtout, attendus en n’accaparant pas, comme presque partout ailleurs, les biens qu’ils laissaient derrière eux. Petit pays, grand peuple. […]

C’est le pays des aviateurs de la guerre de Libye, la nôtre, la récente, celle initiée par la France pour aider les Libyens à se libérer de la longue dictature de Kadhafi. Ils ne furent pas nombreux, les pays européens, à s’associer véritablement à Nicolas Sarkozy dans cette opération à haut risque. […]

Je vois aussi, naturellement, les gens du Jyllands-Posten – le journal qui se fit connaître dans le monde entier en publiant, il y a neuf ans, en même temps que le Charlie Hebdo de Philippe Val, les fameuses «caricatures de Mahomet». Le ferait-il à nouveau ? Et aurait-il, lui aussi, le même courage ? Sans doute. Mais qu’il bénéficie du même soutien, qu’il soit le même symbole mondial de la liberté d’expression menacée, que l’opinion éclairée française et européenne se mobilise, aujourd’hui comme hier, aux côtés de ses journalistes en danger de mort, j’en suis tout à coup moins certain. Si grande est la confusion des temps ! Et si étrange cette propension à tout mélanger – le droit de se moquer des religions et celui d’appeler au meurtre des personnes ; le droit au blasphème et celui de casser du juif, du pédé ou de l’Arabe ! […]

Mais le sujet dont on parle le plus ces jours-ci, à Copenhague, c’est, hélas, l’affaire Goldman Sachs – c’est-à-dire l’entrée de la célèbre banque d’affaires américaine au capital de Dong Energy, la grande compagnie d’Etat danoise fournisseuse d’énergie. […]

C’est comme si le diable en personne était entré dans le royaume. C’est comme si l’on voyait soudain poindre le visage même de l’Antéchrist. […]

La Règle du Jeu

Caricatures de Mahomet : les poursuites contre Charlie Hebdo annulées

Les poursuites engagées contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo pour la publication de caricatures de Mahomet par deux associations inconnues et imbriquées l’une dans l’autre ont été déclarées nulles ce jeudi par le tribunal correctionnel de Paris. « Compte tenu du caractère fantaisiste de cette action, jamais l’expression nullité de procédure n’aura autant été appropriée », a réagi Me Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo.

L’avocat des associations plaignantes, le Rassemblement démocratique algérien pour la paix et le progrès (RDAP) et de l’Organisation arabe unie (OAU), qui se présente comme une « branche organe » du RDAP, n’a pu être joint. Elles poursuivaient Charlie Hebdo, son directeur de la publication Charb et deux autres dessinateurs pour provocation à la haine raciale et diffamation raciale, en raison des caricatures parues dans son édition du 19 septembre 2012. Les associations demandaient plus de 780 000 € de dommages et intérêts.

(…) Le Parisien

«Islamophobie» : Charlie Hebdo retourne devant la justice, plainte contre Youtube

Les caricatures de Mahomet mènent une nouvelle fois l’hebdomadaire devant la justice. Cette fois-ci, ce sont des associations peu connues qui attaquent le journal satirique.

De son côté, Charlie Hebdo retournera devant la justice dans quelques mois pour sa Une intitulée, «Le Coran c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles».

Charlie Hebdo était de nouveau cité à comparaitre pour « provocation à la haine raciale et diffamation raciale » ce jeudi 12 décembre. Les associations du Rassemblement démocratique algérien pour la paix et le progrès (RDAP) et l’Organisation arabe unie (OAU) attaquent le journal de Charb en justice. Elles demandent 780.000 euros de dommages et intérêts. Les caricatures en question avaient été publiées en septembre 2012, peu de temps après la polémique concernant un film islamophobe diffusé sur internet et intitulé «L’innocence des musulmans». Le procès s’est heurté à des problèmes de procédures, qui seront tranchés le 30 janvier prochain par le tribunal correctionnel de Paris.

Les deux associations vont encore plus loin puisqu’elles poursuivent en diffamation le site de plateforme de vidéos Youtube. Elles réclament le retrait du film et 500 000 euros (par association) de dommages et intérêts.

Respect Mag

Un artiste suédois veut exposer des caricatures de Mahomet

Un artiste suédois qui avait reçu des menaces de mort après avoir dépeint le prophète Mahomet en chien a annoncé aujourd’hui qu’il comptait exposer cet été de nouvelles représentations du fondateur de l’islam.

« C’est important de continuer parce que si on cède aux menaces et qu’on recule, on a abandonné le principe de la démocratie », a déclaré Lars Vilks, 66 ans. Lars Vilks avait attiré l’attention des médias internationaux après la publication en 2007 d’une caricature de Mahomet dans le quotidien régional Nerikes Allehanda, à côté d’un éditorial sur la liberté d’expression.

Il veut exposer en juillet à Malmö, la troisième ville de Suède, dont 40% de la population est d’après la municipalité immigrée de première ou deuxième génération, avec notamment de fortes communautés irakienne, bosniaque, libanaise, iranienne et turque. Selon le Centre de l’islam de Malmö, la région compte 100.000 habitants « de tradition musulmane ». Le peintre a indiqué qu’il reprenait la même caricature du prophète, avec un corps de chien, pour le faire évoluer dans des tableaux célèbres comme des Monet, des Rubens ou des Anders Zorn. [...]

Le Figaro

Liebig à Aliot : « Vous avez soutenu le nazisme et maintenant vous soutenez la colonisation ! » (RMC)

Dans les GG de RMC, Louis Aliot est invité à réagir aux propos de François Hollande concernant la colonisation en Algérie. Etienne Liebig monte sur ses grands chevaux et insulte le Front National.

« Vous faites partie d’un mouvement qu’a toujours été du côté des colonisateurs et des fascistes ! » – Etienne Liebig

——-

Rappel : Qui est Etienne Liebig ?

Après avoir suivi des études d’éducateur et de saxophoniste, Étienne Liebig devient travailleur social auprès des populations tsiganes pendant plus de 20 ans. Il travaille également auprès d’adolescents comme éducateur de rue dans des quartiers de Seine Saint-Denis.

Reconnu comme l’un des leurs par les gens du voyages, il sera remarqué par sa connaissance des populations gitanes, ce qui lui permettra de faire des interventions à travers la France.

Il a composé et écrit un recueil de chansons pour enfants contre le sexisme (X=Y) et produit par le mouvement du planning familial du 93.

Il participe à de nombreux ouvrages collectifs sur la question des Roms et d’autres sur l’éducation spécialisée en milieu ouvert.

Il est l’auteur de sept livres humoristiques et érotiques, de pièces de théâtre et de trois livres sociologiques sur les jeunes et la banlieue.

Il a contribué au lancement du journal Siné Hebdo.

Source

——————-

[Etienne Liebig]l verrait bien une dépénalisation du cannabis. « Mon fils est un gros fumeur de shit. Il est allé en école de commerce à Levallois-Perret et il y a découvert la coke. Pourtant, il traînait avec des mecs du Londeau, mais il n’en avait jamais vue avant. »

« En 2005, lors des émeutes, j’aurais aimé qu’ils aillent jusqu’à Paris… Mais non ! Ce sont des petits cons. Dès qu’ils ne voient plus leur mère au balcon, ils ont peur ! »

Source

——————-

Image de prévisualisation YouTube

Charb : « C’est sûr qu’on s’attend plus à quelque chose de violent du côté des musulmans intégristes que de l’extrême droite catholique » (Vidéo)

RMC les grandes gueules 23/10/2012

[capture avant disparition bienvenue] 


____________________________________________

Quelques-unes des unes (74) de Charlie Hebdo ciblant les Catholiques :

WordPress plugin

Fatwa afghane contre Charb, le dessinateur de Charlie Hebdo

KABOUL – Un imam afghan a offert 400.000 dollars de récompense pour quiconque tuerait le producteur du film islamophobe ainsi que le dessinateur français Charb.

J’ai offert 300.000 dollars à quiconque tue le producteur du film anti-islam et de 100.000 dollars pour tuer le caricaturiste français

a déclare  à l’AFP dimanche, Mir Faroq Husseini, un dignitaire religieux dans la province occidentale de Herat. Husseini a dit qu’il avait d’abord annoncé la récompense lors d’un sermon du vendredi dans une mosquée importante de la ville.

«Je vais vendre tous mes biens, y compris mes terres à Herat, à collecter de l’argent», at-il dit. « L’Innocence des musulmans », un film qui se moque grossièrement faite Islam, a déclenché de violentes protestations dans au moins 20 pays, dont l’Afghanistan après que des extraits ont été mis en ligne le mois dernier. Immédiatement après, le film a gagné en notoriété, l’hebdo satirique français Charlie Hebdo, a publié des caricatures du prophète musulman. (…)

The Express Tribune (via traduction Google) 

L’information est également reprise sur un site suédois

Charlie Hebdo : nouvelles caricatures de Mahomet en Norvège

Sara Mats Azmeh Rasmussen, une polémiste de double nationalité norvégienne et syrienne, a publié sur son blog une caricature du prophète Mahomet pour exprimer son soutien au journal satyrique Charlie Hebdo.

http://imageshack.us/a/img72/6484/saramatsazmehrasmussen.jpg

Le dessin représente un homme barbu, censé incarner le prophète, aux côtés de trois personnages dont deux femmes quasi intégralement voilées. La légende indique : « si tu n’aimes pas être dessiné, couvre-toi, prophète » en norvégien et en arabe.

Se définissant elle-même comme « auteur et militante des droits de l’Homme avec un background musulman », Sara Mats Azmeh Rasmussen affiche son soutien à Charlie Hebdo et ses caricatures de Mahomet qui ont fait polémique le 19 septembre dernier.

« Il n’est pas seulement nécessaire d’expliquer et de défendre la liberté de parole et d’expression mais on a aussi absolument besoin d’encore davantage de dessins du prophète islamique dessinés par des musulmans pour que ce point soit clair : ce n’est pas un conflit entre l’Orient et l’Occident, entre musulmans et chrétiens » précise la journaliste.

Sara Mats Azmeh Rasmussen s’était déjà illustrée en mars 2009 en brûlant un hijab en public à l’occasion de la journée de la femme.(…)

Menly

Charlie Hebdo : 21 interpellations à Paris

Un total de 21 personnes, dont plusieurs femmes voilées, ont été interpellées à Paris dans le cadre de contrôles d’identité, a-t-on appris de source policière samedi, alors qu’un important dispositif des forces de l’ordre a été déployé par crainte de manifestations illégales.

Ces interpellations ont eu lieu place de la Concorde, où s’est déroulée le week-end dernier une manifestation spontanée au cours de laquelle plus de 150 personnes avaient été interpellées, et sur la place du Trocadéro, où était prévu un rassemblement qui n’a pas été autorisé par la préfecture de police. Il n’y a eu aucun incident, aucune violence à déplorer.

Au Trocadéro, dans l’ouest de Paris, une trentaine de cars de gendarmes mobiles et de police étaient stationnés, et de nombreux passants étaient contrôlés. Au moins une quinzaine de personnes, dont plusieurs femmes voilées, ont été emmenées dans un «panier à salade» garé sur la place, après avoir refusé de présenter leurs papiers, a-t-il précisé.

L’une d’entre elles, particulièrement virulente, criait «je m’en remets à Dieu», en étant dirigée vers le car de gendarmerie mobile. Une autre, qui était assise autour de la place, a crié «J’emmerde la laïcité», avant d’être interpellée par des policiers en civil sous le regard des passants et des journalistes, a précisé une source policière, confirmant une information du site leparisien.fr. Outre la trentaine de véhicules des forces de l’ordre sur la place, une vingtaine d’autres sont garés dans les rues adjacentes. […]

Le Monde