Fdesouche

Pour ou contre une école baptisée Samuel Paty ? Le maire Xavier Beck (LR) de Cap d’Ail (Alpes-Maritimes, 4500 hab.) a tranché. Malgré les inquiétudes de parents, l’école Saint-Antoine a pris le nom du professeur assassiné en octobre 2020 pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet. Ce vendredi 16 juillet, une plaque à son nom a été dévoilée, devant l’équipe enseignante et en présence de la sœur de la victime, Mickaëlle Paty.

Publicité

«C’est un devoir et un honneur de nommer cette école maternelle Samuel Paty. Son nom ne doit pas tomber dans l’oubli», explique Xavier Beck au Figaro.

Le changement de nom de l’école maternelle a été voté en conseil municipal le 23 octobre 2020. Seuls les quatre élus d’opposition ont voté contre. L’élu Romain Pommeret (sans étiquette) a ainsi estimé que la sécurité des enfants n’était pas prise en compte. «La religion et la politique n’ont pas leur place dans une école. Puis, cela érigerait cette école en symbole pour un terroriste», a-t-il argué. «Un collège de Pégomas a été renommé Arnaud Beltrame. Aucun incident n’a été signalé», lui rétorque Xavier Beck. […]

Pour le maire, il est essentiel de «graver partout le nom de Samuel Paty», maintient-il. Sa démarche vise également à envoyer un message fort aux enseignants, dit-il : «Tous les professeurs, peu importe qu’ils soient dans une école, un collège ou un lycée, doivent pouvoir enseigner leur matière sans crainte

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux