Fdesouche

Le ton est donné. Candidat à la présidentielle 2022, Xavier Bertrand a esquissé, dans les colonnes du Figaro paru ce vendredi 16 juillet, un début de programme sur l’immigration dans lequel il assume une certaine fermeté. Dans le même temps, Xavier Bertrand assure qu’il ne veut «pas faire d’amalgame» entre les étrangers, dans la mesure où tous les migrants «ne sont pas des terroristes».

Publicité

«Si je suis élu, je veux être très clair : je mettrai un coup d’arrêt au laxisme de notre politique migratoire», a ainsi prévenu d’emblée le président de la région Hauts-de-France.

Parmi ses propositions, il souhaite notamment mettre fin aux régularisations des étrangers clandestins et veut également que toute personne en situation irrégulière soit reconduite à la frontière.

Un traitement qui, du reste, serait appliqué aussi aux étrangers condamnés. Xavier Bertrand, qui par ailleurs a déjà fait savoir qu’il ne sera «pas candidat à une primaire» de la droite, envisage ainsi une expulsion systématique des étrangers condamnés en France à l’issue de leur peine.  [ …]

CNEWS


Fdesouche sur les réseaux sociaux