Le gouvernement va créer un «Commissariat général à l’égalité des territoires»

Le Comité interministériel pour la modernisation de l’action publique du 17 juillet a décidé de créer un Commissariat général à l’égalité des territoires d’ici début 2014.

Il regroupera la Datar, le secrétariat général du Comité interministériel des villes (SG Civ) et l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé).

« Cette nouvelle organisation permettra de promouvoir une approche transversale et sera un instrument de justice territoriale et de lutte contre les inégalités spatiales » et apportera « une réponse républicaine », afin « de réparer les territoires meurtris ».

businessimmo.com

Services de l’immigration : 900 personnes reçues chaque jour à Marseille

Suite à la parution d’articles sur les conditions d’accueil des étrangers, le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet des Bouches-du-Rhône, souhaite rappeler les éléments suivants.

Le service de l’immigration et de l’intégration de la préfecture des Bouches-du-Rhône a accueilli 222 387 personnes en 2012 et 55 000 personnes au premier trimestre 2013.

Cela représente en moyenne 900 personnes par jour.

L’accueil a été organisé avec l’objectif de réduire au minimum la durée d’attente des usagers et leur présence aux guichets.

Quatre files d’attente spécifiques (séjour, demande d’asile, remise de titres, accès facilité) ont été mises en place et, sur les 24 guichets ouverts chaque jour, des guichets sont dédiés
- aux premières demandes de « plein droit » (titulaires d’un visa long-séjour)
- aux personnes malades
- à l’admission exceptionnelle au séjour
- aux autres demandes (remise de titre, renouvellement de titre ou de récépissé, renseignements).

Dans un souci constant d’amélioration de l’accueil du public, une enquête de satisfaction des usagers réalisée début 2013 a fait ressortir que 91 % des personnes reçues par le service de l’immigration et de l’intégration estiment avoir bénéficié d’un accueil agréable, courtois et d’une aide adaptée pour accomplir leurs démarches.

D’autres améliorations sont en cours (la création de cinq guichets supplémentaires et la création d’un guichet opérations courtes).

Des travaux importants sont par ailleurs prévus entraînant une restructuration complète du bâtiment pour faciliter la délivrance du service aux usagers.

Communiqué de la Préfecture des Bouches-du-Rhône.

Le bureau des étrangers à la Préfecture de la Haute Vienne (France 3)

France 3 Limousin Poitou Charentes 28 septembre 2011

3ème volet du feuilleton consacré à la préfecture de la Haute-Vienne: le bureau des étrangers. Sous le nom officiel de « bureau de l’immigration et de l’intégration », il s’occupe aussi des expulsions..

Bernard-Henri Levy, futur administrateur du Monde ?

Bernard-Henri Levy devrait être nommé sous peu administrateur du Monde, indique Mediapart.

Selon le site Internet, les futurs propriétaires du journal, Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, lui ont demandé de devenir l’un de leurs représentants au conseil de la société. C’est Pierre Bergé qui a «avancé le nom de «BHL» et ses deux associés l’ont accepté», précise Médiapart, qui rappelle à ce sujet la «forte proximité» entre le philosophe et Alain Minc, l’ancien président du conseil de surveillance du Monde.

Le changement de gouvernance du Monde sera voté le 2 novembre. «L’ancienne patronne de la CFDT, Nicole Notat, serait aussi pressentie, de même que Laure Adler, l’ancienne directrice de France Culture», écrit encore Médiapart.

Le Figaro

« Modernisation » de l’État : rupture ou révolution culturelle à la chinoise ?

La réforme de l’État constitue l’un des axes de la présidence de Nicolas Sarkozy. Elle est activement conduite par l’Élysée sous le nom de code RGPP : Révision générale des politiques publiques. La méthode est simple : on change tout, on lance tous les chantiers en même temps. C’est la rupture, pilotée par les grands corps de l’État, qui se placent par la même occasion hors de portée du séisme qu’ils provoquent chez les autres.

Le bouleversement est en effet considérable : fusion progressive des grands corps techniques et des services déconcentrés de l’État, fusion des services d’assiette et de recouvrement de l’impôt, modifications statutaires tous azimuts, externalisations, réforme des concours administratifs « pour plus de diversité, » suppressions d’emplois, recrutements de contractuels à tous les niveaux etc.…

Certaines réformes, prises isolément, sont parfois bienvenues. Mais leurs bénéfices sont dilapidés par la dynamique d’ensemble de « la réforme de l’État » : car le parti pris de tout changer en même temps, crée le chaos. La RGPP ne débouche pas sur l’efficience mais sur une gabegie contagieuse.

Le tout, conduit à un rythme d’enfer : les audits, les réformes, les réorganisations se succèdent. De quoi faire apparaître la révolution culturelle chinoise comme une paisible transformation.

Suite et commentaires sur Fortune

Le krach de 2010 : la crise systémique

Par Paul Bara (ancien trader, économiste de marché puis directeur financier, il a parallèlement enseigné l’économie et la finance à Paris X et à l’ENA)

Hokusai, La grande vague de Kanagawa (1831)

La crise actuelle n’est pas une crise comme celles que nous avons connues depuis 1945. La croissance au quatrième trimestre 2009, en France et aux États-Unis, n’est due (en partie) qu’à un facteur technique transitoire, le moindre déstockage des entreprises. Nous ne sommes pas dans un enchaînement cyclique normal.

Suite et commentaires sur Fortune

Nouveaux pauvres américains

Et si on oubliait Wall Street et ses riches, pour parler des « nouveaux pauvres » ? Aux Etats-Unis, les médias, formules chocs à l’appui ( »L’Amérique de l’ombre », « Nos transparents voisins »…), se préoccupent de plus en plus de l’émergence d’une vaste pauvreté.

« Une véritable dépression de l’emploi touche ceux qui se situent au bas de la répartition des revenus, et une profonde récession prévaut dans les catégories situées au milieu de l’échelle ». Ce sont ces catégories-là, et non les plus pauvres, auxquelles l’administration entend consacrer le gros de son soutien.

C’est parmi elles que l’on retrouve ceux qui font appel à une aide sociale pour la première fois : les tickets d’alimentation, par exemple, dont la distribution croît rapidement ; ou encore l’aide au chauffage, demandée par 5,7 millions de foyers américains il y a deux ans, et par 8,8 millions cet hiver – une hausse de 54 %.

Une récente étude du Centre du marché du travail de Northeastern University, constate que le décile inférieur de la population active, où le revenu familial n’excède pas les 12 500 dollars annuels, a connu au dernier trimestre 2009 un taux de chômage de 30,8 % – supérieur de 5 points au taux constaté au pic de la Grande Dépression, dans les années 1930. Le décile précédent, situé entre 12 500 et 20 000 dollars par an, enregistre un chômage de 19,1 %.

Suite et commentaires sur Fortune

Combien d’or reste-t-il vraiment à Fort Knox ?

Selon le département du Trésor des États-Unis, la chambre forte située sous le camp militaire de Fort Knox conserve actuellement un peu plus de 4 000 tonnes de lingots d’or; ce pactole se veut un symbole de la solidité du dollar américain.

Apparemment, ces millions de kilos de métal précieux attestent également de la force de l’euro ; en effet, l’été dernier, le journaliste Max Keiser a obtenu l’aveu d’un officiel selon lequel « presque tout l’or appartenant à la Bundesbank » est entreposé aux États-Unis.

L’analyste Jim Willie a révélé que, en octobre, des banquiers de Hongkong auraient découvert des lingots en provenance des États-Unis contenant en grande majorité du tungstène recouvert d’or. Pas du tout surpris, l’auteur Rob Kirby a proposé l’explication suivante : il y a une quinzaine d’années, sous la houlette du président Clinton, environ un million et demi de tels lingots factices (d’un poids total de 16 000 tonnes) auraient été fabriqués sur l’ordre du gouvernement. La moitié de ces lingots aurait été transférée à Fort Knox.

Suite et commentaires sur Fortune

Cessation des paiements: après la pénitentiaire, la chancellerie

C’est une première en France : le ministère de la Justice ne paiera pas les astreintes et permanences de ses personnels en 2009, faute de crédits suffisants en fin d’année.

La Chancellerie vient de demander à ses services administratifs régionaux (SAR), qui sont notamment en charge du calcul du traitement dû aux fonctionnaires du ministère de la chancellerie, primes et indemnités d’astreinte inclus, de ne pas payer les indemnités de permanences du mois d’octobre, versées en décembre (il y a un décalage de deux mois) et de transférer les fonds correspondant à la Chancellerie.

Toutes les permanences des juges des libertés et de la détention, des juges d’instructions, des procureurs, et surtout de leurs greffiers passent ainsi à la trappe.

Suite et commentaires sur Fortune

L’Administration travaille pour l’immigration

Extraits du témoignage d’un ex-étudiant maghrébin en France

« J’ai fait mon stage dans mon entreprise, sachant que j’étais sûr d’être embauché. L’entreprise doit normalement déposer une annonce à l’ANPE et prouver qu’aucun candidat français ne correspond au poste. Si un français se présente durant cette période, il faut lui donner la priorité.

Concrètement, l’entreprise présente une offre de stage taillée sur mon profil. J’ai ainsi été sélectionné, à compétences égales, entre 10 candidats, dont 7 français et 3 étrangers. Lire la suite